01/06/2019 12:55
Tous les week-ends, MyHanoi, un groupe de jeunes amoureux de la capitale, reproduit des jeux folkloriques dans les rues piétonnes autour du lac Hoàn Kiêm, au centre-ville. Les habitants, surtout les enfants, et les touristes ont l’occasion de participer aux jeux d’antan.
>>Bien vivants, les jeux traditionnels!
>>Sensibilisation des élèves à la valorisation du patrimoine

Jouer au plumfoot dans une rue piétonne de Hanoï. 

L’objectif de MyHanoi est de créer et de lancer les programmes culturels, artistiques pour préserver et promouvoir les valeurs traditionnelles du pays. Durant ses 12 ans d’activités, ce club a réalisé de nombreux projets dans cette optique. À présent, il possède 50 membres officiels et plus de 300 étudiants volontaires provenant de différentes universités de Hanoï.

Entre vie moderne et culture traditionnelle

Depuis le septembre 2016, les zones autour du lac Hoàn Kiêm (lac de l’Épée restituée), ainsi que dix rues avoisinantes, à savoir Hàng Buôm, Ma Mây, Dào Duy Tu, Hàng Giây, Luong Ngoc Quyên, Ta Hiên, Hàng Ngang, Hàng Dào, Hàng Duong et Dông Xuân, sont devenues piétonnes le week-end. Le groupe est donc à retrouver tous les vendredis de 19h00 à minuit, ainsi que tous les samedis et dimanches du matin au soir. 

Les jeux folkloriques de MyHanoi attirent de plus en plus de monde, particulièrement dans la rue Dinh Tiên Hoàng, devant le temple Ngoc Son (Montagne de Jade). Diverses activités telles que le ô ăn quan (jeu des cases), le nhay dây (saut à la corde), le kéo co (tir à la corde), le đá câu (plumfoot) sont organisées pour le bonheur de tous.

Pour les adultes, c’est un moyen de retourner en enfance, et pour les plus jeunes et les petits d’en savoir plus sur leur propre culture et celle des anciens. Des jeux simples d’utilisation, qui participent à l’animation des rues piétonnes, faisant désormais partie de “l’âme” de ces rues. Après près de trois ans de manifestation, elles sont devenues un lieu culturel incontournable.

"En présentant les jeux folkloriques au sein de la communauté, nous souhaitons que toutes les personnes puissent avoir la possibilité de jouer aux jeux populaires. Les enfants pourront accéder à la culture traditionnelle, les personnes âgées, quant à elles, auront la chance de faire un bond dans le passé pour se remémorer leurs souvenirs", a déclaré Ngô Quy Duc, responsable de MyHanoi. "Nous avons choisi les rues piétonnes pour organiser les jeux traditionnels car elles possèdent des surfaces très étendues", a-t-il ajouté. D’après lui, c’est aussi l’endroit où circulent de nombreux touristes étrangers dans la capitale. Le groupe veut présenter les jeux d’antan aux amis internationaux et les aider à mieux comprendre les expressions de la culture vietnamienne.

Promotion des jeux dans les lieux publics

Le saut à la corde séduit les jeunes. 

Aucun doute que les jeux vidéo, les smartphones et les tablettes ont la cote auprès de la plupart des jeunes. Les jeux folkloriques se perdent de plus en plus. "Nous voulons conserver les valeurs traditionnelles à travers le développement et la promotion des jeux dans les lieux publics afin qu’ils ne disparaissent pas", a souligné Ngô Quy Duc.

Ces derniers temps, les activités de MyHanoi ont abouti à des résultats encourageants. Il s’efforce toujours de préserver la beauté de la culture traditionnelle non seulement dans les jeux folkloriques mais aussi à travers d’autres projets.

Le plan dans un avenir proche est de faire du club une organisation non-gouvernementale à but non lucratif animant les secteurs culturels et historiques. Quand cet objectif sera atteint, "le terrain de jeu proposant des jeux folkloriques ne seront pas uniquement dans les rues piétonnes mais dans toute la capitale, et pourquoi pas dans l’ensemble du pays", a espéré M. Duc.

Pour sa part, Lê Viêt Anh, membre de MyHanoi, souhaite que les enfants aient ainsi l’opportunité de partager les mêmes souvenirs d’enfance que leurs parents et grands-parents. Minh Anh, autre membre du groupe, semble également ravie de participer à ces activités: "Je suis très heureuse de faire partie de MyHanoi et de participer à ce programme de jeux traditionnels, a-t-elle confié. J’ai la chance de me détendre en aidant les gens à se divertir".

D’après Nguyên Thi Thu, aussi membre de MyHanoi, dans le contexte actuel où les jeux traditionnels sont remplacés par les jeux vidéo et où les enfants manquent d’espace de loisirs, ils sont très heureux de participer aux jeux populaires. Elle a informé que le club comptait des volontaires qui sont prêts à guider et à jouer avec les petits.

"La promenade du week-end dans les rues piétonnes est devenue une habitude pour ma famille. Je pratique les jeux populaires pour me remémorer les souvenirs de mon enfance. J’essaye d’éviter à mes enfants les jeux sur Internet", a partagé Thanh Huong, domiciliée dans l’arrondissement de Long Biên.

Quant à Tiên Minh, 12 ans, élève du collège Tân Dinh, arrondissement de Hoàng Mai, il attend avec impatience le week-end pour aller aux rues piétonnes et prendre part aux jeux. "Cela me permet de mieux comprendre notre culture traditionnelle", a-t-il remarqué.
Texte et photos: Mai Huong/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

L'ancienne citadelle de Quang Tri, un site du tourisme de mémoire Située sur les rives de la rivière Thach Han, la citadelle de Quang Tri est connue pour avoir été le théâtre de bombardements acharnés pendant la guerre américaine au Vietnam. Elle attire de plus en plus de visiteurs dont les anciens combattants et leurs proches.