10/03/2018 16:31
La Française Marie Bochet a remporté la médaille d'or de la descente (catégorie debout) samedi 10 mars lors de la 1re journée de compétition des 12es Jeux Paralympiques de Pyeongchang en République de Corée.
>>Une délégation spéciale sud-coréenne se rendra lundi en RPDC
>>Pyongyang discute avec Séoul de sa participation aux Jeux paralympiques d'hiver
>>Paralympiques-2018 : des Russes autorisés sous bannière neutre

La Française Marie Bochet lors de la descente catégorie "debout" des Jeux Paralympiques, le 10 mars à Pyeongchang.
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est le cinquième titre olympique pour la porte-drapeau de la délégation française - qui skie avec une prothèse au bras gauche - après ses quatre décrochés (descente, super-G, slalom géant et super-combiné) à Sotchi en 2014.

La skieuse de Chambéry, âgée de 24 ans, doit encore participer aux quatre autres épreuves de ski alpin.

En descente samedi 10 mars, Marie Bochet a devancé l'Allemande Andrea Rothfuss et la Canadienne Mollie Jepsen.

Chez les messieurs, le jeune Arthur Bauchet, âgé de seulement 17 ans, a terminé en argent en descente (catégorie debout) derrière le Suisse Markus Salcher.

En biathlon, Benjamin Daviet (24 ans) a donné une deuxième récompense en or à la France au 7,5 km (catégorie debout). Il a terminé devant le Canadien Mark Arendz et l'Ukrainien Ihor Reptyukh.

Après le beau bilan de cette journée pour les Tricolores, Marie Bochet a tweeté : "les médailles sont encore plus belles quand elles sont partagées! Bravo".

Le tout premier titre de ces Jeux avait été attribué à la Slovaque Henrieta Farkasova en descente (catégorie déficient visuel) qui a remporté sa 6e médaille d'or paralympique.

À Pyeongchang, l'équipe de France, composée de 12 athlètes et 3 guides, a pour but d'au moins égaler son résultat de Sotchi où elle avait terminé 5e au tableau des médailles (cinq or, trois argent, quatre bronze).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.