18/09/2018 19:01
L'équipe de France de concours complet a réussi ses Jeux équestres mondiaux 2018 en décrochant sa qualification pour les JO-2020 de Tokyo et une médaille de bronze par équipes, lundi 17 septembre à Tryon (Caroline du Nord).
>>Le Salon du cheval de Paris sous le signe de la "passion et des découvertes"
>>Le cheval, l'animal qui a changé le profil ethnique de l'Eurasie

Le cavalier Thibaut Vallette, membre de l'équipe de France, ici lors des JO de Rio, le 8 août 2016.
Photo: AFP/VNA/CVN

Même s'ils avaient les yeux rivés sur leur montre de peur de manquer l'avion du retour vers la France, les Bleus n'ont pas boudé leur plaisir lors de la (longue) cérémonie de remise des prix. Ils sont repartis de Tryon avec, dans leurs bagages, une médaille par équipes, leur visa pour Tokyo et la satisfaction d'avoir mis fin à une disette de seize ans depuis le dernier podium (2e par équipes en 2002) dans des JEM.

"On a réussi un beau Championnat, on était venu pour chercher cette +qualif+ olympique, on repart en plus avec cette médaille, c'est très positif", s'est réjoui Thibaut Vallette.

Troisièmes après le cross de samedi 15 septembre, les Bleus ont conservé leur place sur le podium avec 99,80 points derrière la Grande-Bretagne (88,80 pts) et l'Irlande (93,00 pts) avec deux pénalités lors du saut d'obstacles.

Engagé uniquement en individuel en raison de l'inexpérience relative de Vinci de la Vigne, le leader de l'équipe de France et vice-champion olympique 2016 Astier Nicolas a bien cru pouvoir monter sur le podium, mais une pénalité, cruelle pour une faute minime, lui a valu la 7e place (31,20 pts), juste derrière Vallette (6e, 30,80 pts).

Doublé britannique

"On aurait pu ramener deux médailles, mais c'est déjà bien d'avoir cette médaille par équipes, cela faisait un petit moment que cela ne nous était pas arrivé", a insisté Thierry Touzaint, le sélectionneur national. "On va pouvoir se préparer pour les Jeux, on va pouvoir faire tourner les effectifs avec des jeunes cavaliers et des jeunes chevaux, c'est un vrai plaisir, on a déjà les Jeux en ligne de mire", a-t-il prévenu.

Deux ans après son titre olympique par équipes à Rio, la France a en effet confirmé sa solidité et sa densité. "Avec trois +gars+ différents par rapport à Rio, on décroche cette belle médaille au terme d'une semaine difficile avec les conditions climatiques, on est resté soudés avec un groupe incroyable", s'est réjoui Michel Asseray, le DTN adjoint, en charge du concours complet.

À Tokyo, la nation à battre devrait être la Grande-Bretagne qui, un an après son titre européen par équipes en Pologne, a réussi le doublé par équipes/individuel.

Troisième du dressage et 14e chrono du cross, Rosalind Canter a terminé son "triathlon" par un sans-faute dans le concours hippique.

La Britannique a devancé avec 24,60 points l'Irlandais Padraig McCarthy (27,20 pts) et l'Allemande Ingrid Klimke (27,30 pts), privée du titre mondial après une pénalité sur le dernier obstacle.

À deux ans de "leurs" JO, les Japonais, entraînés par le Français Laurent Bousquet, ont eux terminé à une prometteuse 4e place.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.