11/04/2020 18:20
Parmi les 16 cas guéris du COVID-19 le 10 avril, figurait une personnalité particulière : l’ancien ambassadeur de France au Vietnam, Jean-Noël Poirier. Retour sur le récit de ses 30 derniers jours.
>>Deux nouveaux cas de COVID-19 guéris à Hô Chi Minh-Ville
>>COVID-19 : guérison de 95 cas d'infection au Vietnam
>>"Merci beaucoup au Vietnam !", disent des ressortissants étrangers

L’ancien ambassadeur de France au Vietnam, Jean-Noël Poirier, en chambre d’isolement à l’Hôpital central des maladies tropicales de Hanoï.
Photo : NVCC/CVN

L’ancien ambassadeur de France au Vietnam, Jean-Noël Poirier, est arrivé le matin du 12 mars à l’aéroport de Nôi Bài (Hanoï). Un vol comme les quelques centaines d’aller-retour Vietnam - France qu’il effectue depuis 2008. Cependant cette fois, dans le contexte de pandémie de COVID-19, ce diplomate français, asymptomatique, a dû se soumettre à un test de dépistage obligatoire imposé par le gouvernement vietnamien.

Le 24 mars, il a été confirmé positif au nouveau coronavirus SRAS-CoV-2 à la suite des trois tests. Il est désormais le patient N°148 au Vietnam.

"Je n’en croyais pas mes yeux !", s’est rappelé Jean-Noël Poirier devant le résultat envoyé à son domicile par l’Hôpital central des maladies tropicales. Les médecins sont arrivés chez lui très rapidement, puis il a été placé au centre d’isolement dudit hôpital dans la soirée. "Je me sentais totalement à l’aise… À ce moment-là, ma santé était moins importante que la santé de mes proches et de la communauté", a-t-il exprimé.

Souvenirs inoubliables 

Le diplomate français a été soigné avec quatre autres patients. Certes, l’isolement a totalement bouleversé son quotidien. Les règles sont strictes et se doivent d’être respectées scrupuleusement par tout le monde, y compris les médecins. Tous les jours, il devait se réveiller à 06h00 du matin pour passer le premier test de dépistage de la journée. "Les médecins ont pris ma température, puis effectué des tests sanguins et m’ont emmené faire une radiographie pulmonaire", a raconté Jean-Noël Poirier.

Par ailleurs, l’ancien ambassadeur de France fut content des conditions de traitement. "J'ai eu le choix entre les plats européen ou vietnamien. En général, les repas étaient très bons avec une variété de légumes et de viandes."

Ce diplomate a fait entièrement confiance aux méthodes vietnamiennes dans la lutte contre la pandémie de COVID-19. D’après lui, l’organisation dans les établissements de santé "était très professionnelle. Les patients étaient isolés dans les différents étages et bâtiments selon leurs états de santé. J’ai aussi consulté les docteurs et experts français à l’ambassade de France au Vietnam. Nous croyons pleinement en la compétence des médecins vietnamiens."

L’ancien ambassadeur de France au Vietnam, Jean-Noël Poirier, à la sortie de l’Hôpital central des maladies tropicales à Hanoï, le 10 avril.
Photo : VNA/CVN

Le 10 avril, presque un mois après son arrivée au Vietnam, Jean-Noël Poirier s’est finalement révélé négatif aux derniers tests de SRAS-CoV-2. Pendant les 17 jours à l’Hôpital central des maladies tropicales à Hanoï, il a vécu une expérience sans précédent, malgré avoir travaillé au Vietnam depuis une dizaine d’années. 

"Ici, tout le monde est sympathique. Entre patients, on a beaucoup de souvenirs… Les médecins et volontaires se sont beaucoup sacrifiés. Personnellement, leur gentillesse restera un souvenir mémorable", a ajouté le diplomate français. "Je suis ravi de pouvoir revenir chez moi. Les méthodes mises en place sont très efficaces. Je souhaite que le Vietnam et Hanoï en particulier combattent avec succès cette maladie dans les meilleurs délais."

Par ailleurs, Jean-Noël Poirier doit désormais respecter l’isolement à domicile pendant les 14 prochains jours avec un suivi médical. Une tranquillité qui ne lui fait pas peur : "Habituellement, je reste au Vietnam pendant le Nouvel An lunaire, car ce sont les seuls moments de l’année où je peux profiter de la tranquillité de Hanoï. C’est impressionnant le calme qui règne ici ces derniers jours ! J’ai hâte de vivre cette quiétude dans la ville que j’aime !", a-t-il partagé.


Dang Duong-Hoàng Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Vietnam Airlines participe à l’accélération du tourisme au Nord-Est Jeudi 4 juin, Vietnam Airlines a coopéré avec l’Association vietnamienne du tourisme (VITA) pour lancer un programme de stimulation de la demande touristique pour le Nord-Est du pays.