30/03/2020 19:00
Le Japon prévoit d'interdire l'entrée aux étrangers qui se sont récemment rendus aux États-Unis, en Chine, en République de Corée et dans la plupart des pays européens afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus.
>>Au Japon, déception mais compréhension à l'annonce du report des Jeux de Tokyo

Des Japonais portent le masque de protection, le 28 mars à Tokyo. 
Photo : AFP/VNA/CVN


La mesure s'appliquera aux ressortissants étrangers qui se sont rendus dans l'un de ces pays dans les 14 jours suivant leur arrivée au Japon, selon les médias nippons.

Tous les citoyens japonais et étrangers qui ont voyagé en dehors des zones interdites devront se mettre en quarantaine pendant 14 jours et surveiller les symptômes de COVID-19.

Le ministère japonais des Affaires étrangères devrait quant à lui porter son avis de voyage pour les États-Unis, la Chine, la République de Corée et la majeure partie de l'Europe, y compris la Grande-Bretagne, au niveau 3, avertissant les citoyens japonais "d'éviter tout voyage" dans ces pays, selon la même source.

Certaines régions de la Chine et de la République de Corée, comme la province du Hubei et Daegu, ainsi que plus de 20 pays européens avaient déjà fait l'objet d'une interdiction d'entrée imposée par le Japon.

Les cas de coronavirus ont augmenté aux États-Unis, qui ont dépassé l'Italie et la Chine pour devenir le pays le plus touché par la pandémie. Dimanche 29 mars, le nombre d'infections au Japon s'élevait à 2.603, dont environ 700 du bateau de croisière Diamond Princess qui a été mis en quarantaine pendant deux semaines près de Tokyo, et 66 décès.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.