08/09/2020 16:15
Le Parti libéral-démocrate (PLD), au pouvoir au Japon, a officiellement lancé mardi 8 septembre sa campagne électorale interne pour choisir un successeur au Premier ministre Shinzo Abe, démissionnaire pour raisons de santé.
>>Yoshihide Suga, favori pour diriger le Japon, se déclare candidat
>>Succession de Shinzo Abe : vote décisif confirmé au 14 septembre

Yoshihide Suga, actuel secrétaire général du gouvernement, le 2 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Yoshihide Suga, actuel secrétaire général du gouvernement, s'est déjà assuré le soutien des principales factions du PLD, qui doit élire son prochain président le 14 septembre.

La course à la succession de M. Abe, 65 ans, a commencé fin août, quand il a annoncé par surprise qu'il comptait démissionner pour raisons de santé, après avoir battu le record de longévité d'un Premier ministre japonais.

Lourdes tâches

Les candidats du PLD devaient officiellement s'inscrire ce mardi 8 septembre pour participer à l'élection interne. Leurs discours séparés et une conférence de presse commune étaient prévus dans l'après-midi.

Il y aura également deux débats publics durant cette courte campagne, bien que le scrutin ne soit ouvert qu'à 535 électeurs: les élus du PLD au Parlement et des représentants du parti des 47 préfectures du pays.

De lourdes tâches attendent le prochain Premier ministre, de la pandémie de coronavirus à une économie en fort déclin, en passant par l'organisation des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reportés à 2021.

M. Suga a déjà déclaré qu'il prévoyait de poursuivre les programmes du Premier ministre sortant, notamment dans le domaine économique.

Ses deux adversaires ont également souligné la nécessité de s'assurer que les mesures de relance prises durant la crise du coronavirus ciblent les personnes les plus démunies.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.