06/01/2020 18:53


Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui s'était posé en médiateur de paix entre les États-Unis et l'Iran, s'est dit lundi 6 janvier "profondément inquiet" de la situation au Moyen-Orient. C'est la première fois que M. Abe s'exprime depuis l'assassinat vendredi 3 janvier du général iranien Qassem Soleimani dans un raid américain à Baghdad, un meurtre qui fait craindre une nouvelle escalade dans la région. "Les tensions au Moyen-Orient s'accentuent. Je suis profondément inquiet", a déclaré le chef du gouvernement japonais lors d'une conférence de presse de rentrée après les congés du Nouvel An. "Une nouvelle escalade doit être évitée et j'appelle à des efforts diplomatiques entre les parties concernées", a-t-il ajouté. Le président iranien Hassan Rohani a effectué fin décembre une visite à Tokyo où il avait critiqué l'attitude des États-Unis à l'égard de son pays. Tué dans une frappe aérienne américaine devant l'aéroport de Baghdad, Qassem Soleimani était le grand artisan de la stratégie militaire iranienne au Moyen-Orient. L'Iran a promis une réponse militaire à ce meurtre, s'attirant d'autres menaces de la part du président Donald Trump.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

COVID-19 : Quang Nam, une destination sûre et conviviale Jusqu'à présent, il n'y a eu aucun cas de COVID-19 dans la province centrale de Quang Nam. Par conséquent, toutes les activités touristiques dans cette locailité se déroulent toujours normalement. C’est ce qu’a déclaré mercredi 19 février le président du Comité populaire provincial Lê Tri Thanh.