24/09/2021 23:11
La Haute Cour de Tokyo a rendu le 24 septembre une décision qui a ordonné à Yasumasa Shibuya, condamné pour le meurtre en 2017 de la fillette vietnamienne de neuf ans Lê Thi Nhât Linh, à payer une indemnité de 70 millions de yens (634.000 dollars) à la famille de la victime.
>>La Haute Cour de Tokyo confirme la condamnation pour l’accusé
>>Meurtre de Lê Thi Nhât Linh: l'accusé condamné à la prison à vie
>>Meurtre de Lê Thi Nhât Linh au Japon: peine de mort requise contre le meurtrier présumé
>>Meurtre de Lê Thi Nhât Linh : ouverture du procès en première instance au Japon

La Haute Cour de Tokyo.
Photo : VNA/CVN


Selon le tribunal de la préfecture de Chiba, en juillet 2018, Shibuya a enlevé Linh alors qu’elle se rendait à l’école le 24 mars 2017. Son corps a été retrouvé sous un pont sur un canal de drainage à Abiko, dans la préfecture de Chiba, deux jours plus tard.

Les enquêteurs japonais ont estimé que la fillette avait été tuée ailleurs car il n’y avait aucun signe d’une lutte à l’endroit où son corps a été retrouvé nu, et qu’elle avait été enlevée quelques minutes après avoir quitté sa maison à Matsudo pour son école primaire.

Le tribunal a condamné Shibuya à la perpétuité le 6 juillet 2018 au motif que les résultats d’expertise montrant que son ADN avait été découvert sur le corps de la victime, tandis que le sang trouvé dans sa voiture contenait l’ADN de la fillette.

Cependant, les procureurs ont fait appel de la décision, car le père de la fillette a déclaré ne pas accepter ce jugement. Ils ont dit que Shibuya avait profité de sa position pour tromper et assassiner Linh plutôt que de la protéger comme il était censé le faire. Selon eux, la décision ne correspondait pas à son action impitoyable.

Les procureurs et la famille de la victime ont également demandé la peine de mort pour Shibuya. Mais la Haute Cour de Tokyo a confirmé la décision en mars de cette année, rejetant l’appel des procureurs et de la défense.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tourisme de santé : un potentiel inexploité au Vietnam L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.