30/11/2018 13:14
La production industrielle au Japon s'est nettement redressée en octobre, après avoir été affectée le mois précédent par une série de catastrophes naturelles, tandis que le taux de chômage grimpait légèrement, tout en restant très bas.

>>Voiture autonome: Toyota investit 500 millions de dollars dans Uber
>>La Banque du Japon ajuste sa politique en vue d'une longue bataille

Des conteneurs de marchandises au port à Tokyo, au Japon.
Photo: AFP/VNA/CVN

La production des usines a augmenté de 2,9% en octobre sur un mois, selon des données préliminaires publiées vendredi 30 novembre par le Meti (Ministry of Economy, Trade and Industry).

Ce chiffre dépasse les attentes des analystes interrogés par l'agence financière Bloomberg, qui tablaient sur une hausse de 1,2%. Selon un sondage diffusé par le Meti, les industriels anticipent une nouvelle progression en novembre (+0,6%) et décembre (+2,2%), mais ces pronostics sont à prendre avec prudence.

La production industrielle, indicateur très volatil, a été poussive ces derniers mois. Elle avait reculé de 0,4% en septembre, à la suite d'un violent typhon dans l'ouest du pays et d'un tremblement de terre à Hokkaido (Nord) qui ont mis à l'arrêt des usines et perturbé les circuits logistiques.

Le gouvernement japonais a par ailleurs publié vendredi 30 novembre les statistiques du chômage pour le mois d'octobre: celui-ci a augmenté de 0,1 point comparé à septembre, à 2,4% de la population active. Il n'en demeure pas moins autour de ses niveaux les plus bas en un quart de siècle.

Il s'agit du taux de chômage dit intégral, ce qui signifie que ne sont prises en compte que les personnes qui n'ont pas du tout travaillé dans le mois considéré, pas même quelques heures.

Les conditions d'emplois sont extrêmement favorables dans l'archipel avec 162 offres pour 100 demandes même si elles ont reculé pour la première fois en huit mois (on recensait 164 offres pour 100 demandes en septembre), sur fond de pénurie de main-d'œuvre dans un archipel vieillissant et souffrant de dénatalité.

Pour tenter de limiter ce déclin démographique qui pèse sur la troisième économie mondiale, le gouvernement de Shinzo Abe a décidé d'ouvrir davantage les portes aux travailleurs étrangers en créant un nouveau statut de visa.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.