27/10/2021 19:27
Sunao Tsuboi, ardent défenseur japonais du désarmement nucléaire qui avait survécu au bombardement atomique de Hiroshima en 1945, est décédé à l'âge de 96 ans, a annoncé mercredi 27 octobre un responsable de l'organisation de victimes de la bombe A qu'il avait dirigée.
>>Nagasaki se recueille, 75 ans après la bombe atomique
>>75 ans après, les survivants de la bombe A passent le relais de la mémoire

Sunao Tsuboi, survivant de la bombe atomique et célèbre militant japonais du désarmement nucléaire, lors d'une conférence de presse à Hiroshima le 11 avril 2016.
Photo : AFP/VNA/CVN
M. Tsuboi, qui avait rencontré Barack Obama lors de sa visite à Hiroshima en 2016, une première pour un président américain en exercice, "est décédé samedi 23 octobre des suites d'une anémie", a déclaré un responsable de Nihon Hidankyo, la Confédération des organisations des victimes des bombardements atomiques de Hiroshima et de Nagasaki.

Le 6 août 1945, Sunao Tsuboi, alors âgé de 20 ans, se rendait à son école d'ingénieurs à Hiroshima quand la première bombe atomique de l'histoire, larguée par les Américains, a explosé au-dessus de la ville, la transformant en enfer et tuant d'innombrables personnes sur le coup.

"J'ai souffert de brûlures sur tout le corps", avait-il raconté en 2016. "Nu, j'ai essayé de fuir pendant trois heures mais je n'arrivais plus à marcher".

Croyant sa dernière heure arrivée, l'étudiant avait ramassé une petite pierre et avait écrit sur le sol +C'est ici que Tsuboi est mort+, avant de perdre connaissance. Il n'avait repris totalement conscience que plusieurs semaines plus tard.

Bien qu'il ait développé par la suite un cancer et d'autres maladies, il n'avait cessé de militer tout au long de sa vie pour un monde sans armes nucléaires et de défendre la reconnaissance et les droits des "hibakusha", les survivants de Hiroshima et Nagasaki.

"Je suis optimiste. Je ne baisserai jamais les bras. Zéro arme nucléaire, tel est notre objectif", avait encore déclaré M. Tsuboi en 2016.

La bombe atomique à Hiroshima avait fait 140.000 morts entre août et fin 1945, et celle larguée à Nagasaki le 9 août 1945 74.000 morts sur la même période. Le Japon avait capitulé le 15 août 1945, mettant ainsi fin à la Seconde Guerre mondiale.

À la fin mars 2021, 127.755 hibakusha officiellement reconnus par l'État japonais étaient encore en vie, avec une moyenne d'âge de 84 ans.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
25 ans de coopération entre le Vietnam et Wallonie-Bruxelles : Amitié, Solidarité et progrès

Ka Lu, musée à ciel ouvert de la culture des Vân Kiêu Situé à 8 km à l’ouest du district de Dakrông, dans la province de Quang Tri, au Centre, le complexe de tourisme communautaire de Ka Lu attire les visiteurs avides de découvrir la culture traditionnelle et authentique de la minorité ethnique Vân Kiêu.