21/10/2017 21:08
La présidente de la Banque centrale américaine Janet Yellen a averti vendredi 20 octobre qu'il était "probable" qu'on ait besoin de réutiliser dans les années à venir une politique monétaire super-accommodante pour soutenir l'économie.
>>Plus optimiste pour 2017, la Fed tourne la page du stimulus monétaire
>>Wall Street termine en ordre dispersé après la Fed
>>Wall Street à des records à la veille d'une réunion de la Fed

 
La présidente de la Banque centrale américaine Janet Yellen.
Photo : AFP/VNA/CVN
Mme Yellen, qui a eu jeudi 19 octobre un entretien avec le président Trump à propos de la fin de son mandat à la tête de la Fed, a défendu vendredi 20 octobre la politique de soutien monétaire exceptionnelle menée par la banque centrale après la crise de 2008-2009.

Au National Economists Club à Washington, Mme Yellen a tenu un discours monétaire très "colombe", expliquant que l'économie semblait fonctionner sur un niveau de taux d'intérêt intrinsèquement plus bas qu'autrefois.

Les taux d'intérêt "naturels" à long terme de l'économie actuelle sont beaucoup plus bas "qu'au cours des décennies passées", "autour de 2,75% contre 4,25% il y a quelques années", a-t-elle affirmé.

Le taux d'intérêt naturel est le taux d'équilibre optimal qui favorise le plein emploi comme des prix stables.

En cas de ralentissement économique, sans même une récession, la Fed peut devoir réenclencher sa politique monétaire "non-conventionnelle", a affirmé Mme Yellen faisant référence aux achats d'actifs.

"Si nous vivons dans un monde de taux naturel bas, un ralentissement d'activité bien moins sévère qu'une grande récession peut suffire à faire revenir les taux au jour le jour à zéro", a-t-elle ajouté.

"Les chances que les responsables de la politique monétaire" aient à recourir "à des mesures plus accommodantes" sont "inconfortablement hautes", a conclu la patronne de la banque centrale.

Ces largesses monétaires de la Fed ont été critiquées par les républicains au Congrès, qui font entendre leurs voix dans le choix du prochain dirigeant de la banque centrale.

Janet Yellen, 71 ans, qui a été nommée par le démocrate Barack Obama en 2014, figure sur la liste des cinq candidats que le président Trump dit examiner.

Avant d'être la première femme présidente de la Fed, Mme Yellen en a été la numéro 2, secondant Ben Bernanke dans sa politique monétaire exceptionnelle pour doper la reprise.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Quang Nam: Hôi An parmi les villes les plus attractives au monde Le magazine Travel and Leisure vient de publier un classement des 15 villes les plus attractives au monde comportant à la 8e place la vieille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).