19/05/2022 12:24
Marcell Jacobs a couru son premier 100 m depuis son or olympique surprise sans affoler le chronomètre (10.04 en finale), mercredi 18 mai à Savone, où le Français Jimmy Vicaut a également repris pied sur la ligne droite à moins de deux mois des Mondiaux.
>>Athlétisme : Jacobs le récidiviste, Samba-Mayela nouvelle étoile bleue
>>Athlétisme : Duplantis s'envole à 6,19 m, nouveau record du monde de la perche
>>Jacobs gagne un 60 m pour sa rentrée, Duplantis frôle le record du monde

De gauche à droite : le Français Jimmy Vicaut, l'Italien Marcell Jacobs et le Sri-Lankais Yupun Abeykoon lors de la finale du 100 m de la réunion de Savone, le 18 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Plus de neuf mois après ses titres en 100 m et 4x100 m aux Jeux de Tokyo l'été dernier, après lesquels il avait mis prématurément fin à sa saison, Jacobs s'est imposé sans trembler mais a reconnu qu'il s'attendait à "faire mieux".

C'est finalement dans le cadre rustique du centre sportif Fontanassa, sous la chaleur ligurienne et sous les applaudissements d'un public peu nombreux mais ravi d'avoir le droit à cette primeur, que l'Italien de 27 ans a renoué avec le frisson de la ligne droite. Il avait renoncé à la dernière minute à s'aligner à Nairobi, le 7 mai, en raison de problèmes intestinaux.

Après avoir remporté sa demi-finale en 9 sec 99/100 avec toutefois un vent nettement favorable (+ 2,3 m/s), le champion d'Europe s'est de nouveau imposé en finale, sans passer cette fois sous la barre des 10 secondes, avec un vent quasi-nul (+ 0,3 m/s).

Ces temps assez loin de ses performances de sa belle année 2021 (9 sec 95/100 à Savone, record d'Europe en 9 sec 80/100 aux JO) l'ont logiquement laissé un peu sur sa faim : "Il manque un peu de travail, mais ce n'est que la première course de l'année, il y a encore du temps avant les Mondiaux (15-24 juillet), l'objectif principal", a-t-il dit.

Vicaut "content" de sa rentrée

"Je ne me suis pas senti avancer comme d’habitude, il y a beaucoup de choses sur lesquelles travailler", a-t-il ajouté, voulant notamment "évaluer ce qui s’est passé d’un point de vue technique dans la seconde partie de course".

Jacobs, devenu cet hiver également champion du monde du 60 m en salle, est attendu le 28 mai sur 100 m à Eugene (États-Unis), dans le cadre de la Ligue de diamant, sur la piste où auront lieu les Mondiaux, puis le 9 juin à Rome.

Jimmy Vicaut, qualifié avec sa troisième place en demi-finale disputée dans le couloir à côté de Jacobs (en 10 sec 07/100), a terminé à la même place en finale avec un chrono de 10 sec 12/100, derrière l'Ivoirien Arthur Cissé (10 sec 10/100).

"Je suis content de ma rentrée, ma finale a été meilleure que ma série (en raison du vent beaucoup moins favorable en finale, NDLR)", a commenté l'ex-champion d'Europe. Lequel retrouvait la piste après plus de deux mois sans compétition, depuis ses dernières apparitions en salle début mars, n'ayant pu se qualifier pour les Mondiaux en salle de Belgrade.

Vicaut, pour qui "l'objectif N°1" reste aussi les Mondiaux d'Eugene (il doit réaliser un minimum de 10.03 pour se qualifier) s'entraîne désormais en Italie, à Padoue, sous la direction de l'ancien athlète italien Marco Airale.

Le Français cherche à 30 ans à relancer sa carrière alors qu'il n'a plus couru en moins de 10 secondes sur 100 m depuis 2018. Son compatriote Mouhamadou Fall, qualifié en terminant deuxième de sa demi-finale en 10 sec 15/100, a lui terminé dernier de la finale en 10 sec 24/100.
AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Des montgolfières pour animer le Festival de Huê Le "Festival de montgolfières - Ancienne citadelle de Huê vue du ciel" attire depuis quatre ans nombre de touristes et locaux. Cette année à l’occasion de la Semaine du Festival de Huê 2022, elle durera jusqu’au 30 juin.