17/05/2018 09:35
Sortie de l'euro, renégociation des traités européens, annulation de 250 milliards d'euros de dette... Une ébauche de "contrat de gouvernement" en Italie entre la Ligue (extrême droite) et le M5S (populiste) publiée par la presse suscite une vague d'inquiétude.

>>Italie: Ligue et M5S font un pas de plus vers un gouvernement antisystème
>>Italie: Berlusconi toujours en travers d'une alliance M5S/Ligue
 

Le dirigeant du Mouvement Cinq Étoiles (MS5), Luigi Di Maio (gauche), le 7 mai, et celui de la Ligue, Matteo Salvini, le 12 avril.
Photo: AFP/VNA/CVN


Alors que le patron de la Ligue, Matteo Salvini, a affirmé qu'un accord serait conclu "dans la journée" pour former le premier exécutif antisystème de l'histoire italienne, la publication par le Huffington Post d'un projet de "contrat de gouvernement de changement" a fait l'effet d'une bombe.

Cette "ébauche" datant de lundi matin 14 mai est toutefois "dépassée" et a été "amplement modifiée", ont rapidement réagi dans un communiqué les deux formations sorties vainqueurs - mais obligées de s'allier pour avoir une majorité -- des élections législatives du 4 mars.

Parmi les nombreuses mesures énumérées dans le document de 39 pages figurent l'introduction de mesures "techniques de nature économique et juridique qui permettent aux États membres de sortir de l'Union monétaire, et donc de retrouver leur souveraineté monétaire".

Un passage évoque aussi la possibilité de demander à la Banque centrale européenne (BCE), dirigée par l'Italien Mario Draghi, d'annuler quelque 250 milliards d'euros de dette italienne détenue sous forme de titres d'État par l'institution de Francfort.

Autre mesure préconisée: la création d'un "comité de conciliation", structure liée aux partis et parallèle au gouvernement, chargé de régler les éventuels désaccords entre les deux forces politiques.

Aussitôt publié, le texte a suscité une avalanche de réactions dans la presse, journalistes et experts critiquant en particulier sa "naïveté".

Pour Lorenzo Codogno, ancien économiste en chef du Trésor italien et désormais à la tête du cabinet LC Macro Advisors; l'inventaire de mesures révèle "la bizarrerie, l'inexpérience et le côté décalé des deux formations".

Les marchés financiers n'ont pas apprécié non plus: la Bourse de Milan perdait 2,5% en début d'après-midi tandis que le spread - l'écart très observé en Italie entre les taux d'emprunt italien et allemand à dix ans approchait des 150 points, contre 131 points mardi soir 15 mai.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.