28/12/2018 00:55
La Juventus Turin est passée tout près de sa première défaite de la saison en Serie A sur la pelouse de l'Atalanta Bergame, mais Cristiano Ronaldo est sorti du banc pour égaliser (2-2), mercredi 26 décembre lors de la 18e journée, qui a aussi vu l'Inter Milan battre Naples 1-0 dans un choc très tendu.

L'attaquant de la Juventus Cristiano Ronaldo devance le milieu de l'Atalanta Matteo Pessina, le 26 décembre à Bergame.
Photo: AFP/VNA/CVN

Cristiano Ronaldo a été recruté par la Juventus pour lui faire gagner des matches et il y parvient souvent. Samedi 29 décembre, il a cette fois servi à ne pas perdre.

Laissé sur le banc pour la première fois de la saison par Massimiliano Allegri, qui avait annoncé qu'il lui donnerait un peu de repos, le Portugais est entré en jeu alors que la Juve était menée 2-1 et jouait à 10 après l'exclusion de Bentancur.

Après 16 victoires et un match nul, les Bianconeri, qui avaient ouvert la marque d'entrée grâce un but contre-son-camp de Djimsiti, étaient alors au bord d'un premier revers en championnat, d'autant que Zapata, le puissant attaquant de l'Atalanta, restait un danger constant après avoir déjà marqué les deux buts de son équipe.

Mais à la 78e minute, Ronaldo a surgi sur le deuxième temps d'un corner pour battre Berisha de la tête et de près (2-2, 78e).

Avec ce match nul, l'invincibilité du leader est préservée, mais pas ses belles séries de huit victoires d'affilée et six matches complets de suite sans but encaissé.

Ce point permet aussi à la Juve d'accentuer encore un peu son avance en tête de classement sur son dauphin Naples, repoussé à neuf longueurs après sa défaite 1-0 sur le terrain de l'Inter Milan (3e à cinq longueurs de sa victime du jour).

L'attaquant argentin de l'Inter Lautaro Martinez (gauche) inscrit dans le temps additionnel le but de la victoire contre Naples, le 26 décembre à Milan.
Photo: Reuters/VNA/CVN

Le but milanais a été inscrit dans le temps additionnel par Lautaro Martinez, à un moment où Naples jouait à 10. Extraordinaire pendant 75 minutes, le défenseur napolitain Koulibaly a en effet été expulsé pour deux cartons jaunes coup sur coup, le premier pour une faute sur Politano, le deuxième pour avoir applaudi l'arbitre. À plusieurs reprises pendant le match, Koulibaly avait été victime de cris de singe de la part du public milanais.

Simone meilleur des Inzaghi 

Pour le reste, l'AC Milan a comme la Juventus pris un point en déplacement avec un match nul 0-0 à Frosinone (19e). Mais ce point n'a pas vraiment la même valeur et il est très insuffisant pour le club lombard et son entraîneur Gennaro Gattuso.

Car le Milan vient d'enchaîner quatre matches de championnat sans but marqué: Trois tristes 0-0 contre le Torino, Bologne et Frosinone et une défaite 1-0 à domicile face à la Fiorentina.

Cette terrible série renvoie Milan et son rythme de relégable à la 6e place, avec un point d'avance seulement sur l'AS Rome (7e), bien relancée samedi 22 décembre par son net succès 3-1 face à Sassuolo, saluée par l'entraîneur Eusebio Di Francesco comme "une des meilleures prestations de la saison".

"Si j'avais la sensation que l'équipe ne me suivait plus ou faisait le contraire de ce que je lui demande, je ne serais plus là. Je suis le capitaine du navire, je suis le premier responsable", a assuré Gattuso. Avant de recevoir la Spal samedi 29 décembre juste avant la trêve, la situation de l'ancien milieu de terrain est tout de même très instable.

Le constat vaut aussi pour l'un de ses équipiers au sein de l'Italie championne du monde en 2006, l'entraîneur de Bologne Filippo Inzaghi.

Samedi 22 décembre, Bologne s'est inclinée 2-0 face à la Lazio Rome, l'équipe dirigée par Simone, le petit frère de Filippo. Si la carrière de joueur de "Super Pippo" a été infiniment supérieure à celle de son cadet, sur le banc, c'est Simone qui fait des merveilles.

Cette victoire ramène en effet la Lazio à la 4e place, qualificative pour la Ligue des champions. Bologne de son côté reste 18e et Filippo Inzaghi est sur un siège éjectable.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.