26/01/2019 16:20
Un mois après les graves incidents qui avaient émaillé le match Inter Milan-Naples, le Napoli revient samedi 26 janvier à San Siro lors de la 21e journée de Serie A pour y affronter l'AC Milan, le club où Carlo Ancelotti a connu ses plus grands succès.
>>Italie: la Juventus au petit trot, l'AC Milan quatrième

L'entraîneur de Naples, Carlo Ancelotti (droite), lors du match contre la Lazio, à San Paolo, le 20 janvier.
Photo: AFP/VNA/CVN

C'est la première fois qu'Ancelotti se retrouvera en tant qu'adversaire du Milan dans ce stade où il a triomphé sous les couleurs rouge et noir en tant que joueur (deux Ligues des champions) et entraîneur (deux Ligues des champions).

Parti en 2009, Ancelotti est déjà revenu à San Siro, mais seulement pour y affronter l'Inter, comme le 26 décembre dernier, quand des affrontements entre hooligans avaient entraîné la mort d'un supporter de l'Inter.

Les mesures de sécurité ont été renforcées pour le match de samedi 26 janvier auquel les supporters de Naples ont cependant été autorisés à assister.

Le match marque aussi le retour en Serie A de Kalidou Koulibaly après deux matches de suspension pour son expulsion justement face à l'Inter, lors d'un match où il avait été la cible d'insultes racistes.

"D'une certaine façon, cela me fait plaisir d'être devenu le symbole de la lutte contre le racisme. Mais d'une autre façon, pas du tout. C'est pénible de devoir à nouveau affronter ça. Le foot est un sport populaire, à nous de faire un pas de plus contre les discriminations et le racisme", a déclaré le Franco-Sénégalais jeudi dans une interview sur le site officiel de son club.

Le match de samedi 26 janvier aura enfin un fort enjeu sportif, surtout pour les Milanais, qui occupent actuellement la 4e place qualificative pour la Ligue des champions, mais qui savent qu'une meute de prétendants est prête à les dépasser en cas de faux pas, de l'AS Rome (5e à une longueur) à l'Atalanta (7e à trois points). La Roma et l'Atalanta s'affrontent d'ailleurs dimanche 27 janvier à Bergame.

Il pourrait aussi marquer les débuts milanais de l'avant-centre polonais Krzysztof Piatek, arrivé du Genoa pendant que Gonzalo Higuain partait à Chelsea.

Naples (2e) de son côté a de la marge pour la qualification en C1, mais cherche toujours à rester au contact de la Juventus Turin, en cas d'improbable effondrement du leader, qui sera dimanche 27 janvier à Rome pour y affronter la Lazio (6e).

"On a parfois réussi à les battre lors des dernières saisons. Si on donne 110% et qu'on a un peu de chance, c'est faisable", a assuré Ciro Immobile, l'avant-centre de la Lazio.

Troisième, l'Inter Milan sera pour sa part en déplacement dimanche 27 janvier sur la pelouse du Torino (11e).
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Un succès renversant pour la maison à l’envers Au 44, rue Hô Xuân Huong, dans l’arrondissement de Ngu Hành Son, ville de Dà Nang, une maison bâtie à l’envers attire des visiteurs venus des quatre coins du pays.