06/02/2021 18:00
L'Inter Milan a mis la pression sur l'AC Milan en prenant, au moins pour 48 heures, la tête du Championnat d'Italie grâce à une victoire sans histoires sur le terrain de la Fiorentina (2-0) vendredi 5 février en ouverture de la 21e journée.
>>Coupe d'Italie : l'Inter de Lukaku vient à bout du Milan d'"Ibra"
>> Sous la pression de l'Inter, l'AC Milan reste insubmersible

Le milieu de l'Inter Milan, Nicolo Barella, ouvre le score lors du match de Serie A contre la Fiorentina, à Florence, le 5 février. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Ses comptes sont dans le rouge vif et son propriétaire chinois Suning en quête d'investisseurs, voire d'un acheteur. Mais sur le terrain, l'Inter reste concentrée sur sa "mission scudetto" pour tenter de mettre fin à dix ans sans titre.

Contre une Fiorentina sans grand relief en l'absence de Franck Ribéry, victime d'un "petit problème physique", Nicolo Barella a ouvert la marque d'une jolie frappe travaillée du droit (31e). Le milieu international italien, en grande forme ces temps-ci, avait déjà failli ouvrir le score en début de match en contraignant le gardien florentin Bartlomiej Dragowski à un grand arrêt (6e).

Le gardien de l'Inter, Samir Handanovic, n'a pas été en reste face à Giacomo Bonaventura puis Cristiano Biraghi (37e).

Mais cette frayeur fut l'une des dernières pour l'Inter qui a pris le large grâce aux jambes d'Achraf Hakimi, qui trouvait au second poteau Ivan Perisic pour le 2-0 (52e).

Dragowski s'est ensuite employé à éviter une addition plus lourde devant Hakimi (58e), Perisic (65e) puis Lautaro Martinez (77e).

L'Inter (avec 47 pts) s'installe donc provisoirement dans le fauteuil de leader. Pour le conserver dimanche soir à l'issue de la 21e journée, il faudrait toutefois que Milan (46 pts) ne s'impose pas chez lui contre la lanterne rouge Crotone. Les deux équipes milanaises se rerouveront dans deux semaines lors d'un derby qui vaudra cher.

"On a fait un bon match. Ce sont trois points importants, on est là, à la première place", s'est réjoui Perisic, auteur de son deuxième but en championnat. "Maintenant, il faut jouer tous les matches comme si c'étaient les derniers, on n'a plus le droit à l'erreur", a-t-il ajouté.

En attendant, les hommes d'Antonio Conte, entraîneur en tribunes car suspendu, se sont en tout cas offert une utile répétition avant leur demi-finale retour de Coupe d'Italie mardi à Turin contre la Juventus. Battus 2-1 à San Siro à l'aller, ils sont en effet contraints à une victoire à l'extérieur avec au moins deux buts pour espérer se qualifier, comme à Florence.

La 21e journée se poursuit samedi 6 février avec notamment le choc pour la 3e place entre la Juventus (4e, 39 pts) et la Roma (3e, 40 pts).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.