21/08/2018 10:50
Les quelque 180 migrants bloqués depuis quatre jours sur le navire Diciotti au large de l'île de Lampedusa débarqueront à Catane (Sicile), a annoncé lundi 20 août le ministre italien des Transports et des Infrastructures.
Un bateau de migrants au large de Méditerranée.
Photo: AFP/VNA/CVN
 

"Le navire Diciotti accostera à Catane. Les valeureux hommes de la garde côtière ont fait leur devoir en sauvant des vies humaines à 17 milles de Lampedusa. Maintenant l'Europe doit faire sa part rapidement", a écrit Danilo Toninelli sur Twitter.

Des sources proches du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, citées par les médias italiens, estiment pour leur part que le ministre "ne donnera aucune autorisation de débarquer". M. Salvini avait menacé de renvoyer les migrants vers la Libye si aucune solution européenne n'était trouvée.

"Soit l'Europe décide sérieusement d'aider l'Italie concrètement, à partir par exemple des 180 migrants à bord du navire Diciotti, soit nous serons contraints de (...) raccompagner dans un port libyen les personnes secourues en mer", a déclaré M. Salvini, qui est aussi le chef de la Ligue (extrême droite) et vice-Premier ministre.

Ce navire des gardes-côtes italiens est bloqué depuis jeudi 16 août devant l'île italienne de Lampedusa, faute d'autorisation pour accoster, le gouvernement populiste italien réclamant de Malte qu'elle prenne en charge ces migrants.

Le gouvernement maltais, qui avait laissé mercredi 15 août le navire humanitaire Aquarius accoster avec 141 migrants à bord, après un accord sur leur répartition dans plusieurs pays européens, a affirmé que les migrants du Diciotti avaient refusé l'aide d'une vedette maltaise parce qu'ils voulaient gagner Lampedusa.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.