02/07/2019 10:24
En rupture de ban avec le Paris SG, Adrien Rabiot rebondit de façon spectaculaire avec un transfert annoncé lundi 1er juillet à la Juventus Turin, où il va tenter de remettre sa carrière sur de bons rails.
>>Neymar, Mbappé, Pogba, "Grizou": pièces du puzzle d'un mercato fou
>>Le gardien Gianluigi Buffon quitte le PSG

Le milieu de terrain du PSG Adrien Rabiot lors de la réception d'Amiens au Parc des Princes le 20 octobre 2018.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le dernier match de Rabiot remonte au 11 décembre. Depuis, un conflit avec le PSG autour d'une prolongation de son contrat l'a laissé en marge du groupe, tour à tour mis à pied ou simplement placardisé, sanctionné financièrement et détesté d'une grande partie des supporters.

Son contrat est arrivé à son terme dimanche et au bout du compte, c'est libre qu'il s'est engagé avec la Juventus. Le club bianconero lui a versé une prime à la signature estimée à 10 millions d'euros mais pas un centime à son club formateur.

Le milieu de terrain français, arrivé dimanche à l'aéroport de Turin dans un vol privé accompagné de ses deux frères et de sa mère et agente, a passé sa visite médicale ce lundi 1er juillet et a signé dans la foulée un contrat qui prévoit un salaire estimé à sept millions d'euros annuels.

Avec l'arrivée du Francilien, la Juventus confirme son statut de spécialiste des opérations "à coût zéro", puisque ces dernières années, des joueurs du calibre de Pogba, Pirlo, Coman, Khedira, Dani Alves ou Ramsey, qui lui aussi intégrera l'effectif cette saison, sont arrivés libres à Turin.

Le club bianconero poursuit également la refonte d'un groupe toujours porté par Cristiano Ronaldo mais qui passera cette saison dans les mains de Maurizio Sarri, remplaçant de Massimiliano Allegri.

Rabiot vient ainsi ajouter de la qualité technique à un milieu de terrain désormais très riche, avec Pjanic, Ramsey, Bentancur, Emre Can, en plus de Khedira et Matuidi, qui avait justement quitté le PSG il y a deux ans pour libérer plus d'espace à Rabiot.

Buffon élogieux 

Tout ne s'est pas passé complètement comme prévu depuis et ce dernier va devoir désormais remettre de l'ordre dans sa carrière, secouée par sa brouille avec le PSG mais aussi par son refus d'intégrer le groupe des suppléants en équipe de France avant le Mondial-2018.

Didier Deschamps avait alors parlé d'"énorme erreur" et ce choix l'a éloigné des Bleus, avec lesquels il ne compte finalement que six sélections à 24 ans.

À Turin, Rabiot va donc chercher à se relancer dans un environnement où il sera moins exposé, où il ne sera plus le symbole de la formation maison, mais aussi où l'excellence lui sera demandée.

Le 25e Français de la longue histoire de la Juve arrive toutefois dans le Piémont escorté d'une réputation très flatteuse et recommandé par quelqu'un qui connait bien la "Vieille Dame" et ses exigences: Gianluigi Buffon lui-même.

Peu après son départ du PSG, le grand gardien italien, qui a protégé les buts de la Juventus pendant 17 saisons et pourrait y revenir cet été, avait en effet fait l'éloge de Rabiot, côtoyé cette saison à Paris.

"Rabiot est incroyable, extrêmement fort. C'est aussi un garçon bien et un excellent compagnon dans une équipe. Je ne sais pas vraiment à quoi tiennent les tempêtes médiatiques dont il a été l'objet", avait raconté Buffon dans une longue interview au quotidien sportif italien Corriere dello Sport.

"Celui que j'ai connu est un +fuoriclasse+, un mélange fantastique. Il a la force physique de Pogba, c'est une vraie armoire. Il a la personnalité dans le jeu de Vidal et potentiellement le dynamisme et la capacité de projection de Marchisio", ajoutait le gardien italien.

"Il doit encore améliorer son timing quand il approche de la surface adverse. Mais il peut devenir un joueur qui marque 10 buts par championnat", jugeait-il encore. Et si Gigi le dit...
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Vietjet lance la ligne aérienne Nha Trang - Busan La Compagnie aérienne Vietjet a officiellement lancé sa dernière liaison internationale reliant Nha Trang, la ville balnéaire prisée du Centre du Vietnam, à Busan, la célèbre ville portuaire de la République de Corée.