23/12/2018 15:23
Impitoyable Juventus. Vainqueurs 1-0 de l'AS Rome grâce à un but de Mandzukic samedi 22 décembre lors de la 17e journée de Serie A, les Turinois poursuivent leur parcours presque sans faute et peuvent fêter avec deux journées d'avance le titre de champions d'hiver.
>>Italie: la Juventus prend aussi le Derby
>>Italie: la Juventus est vraiment sans rivale

L'attaquant croate de la Juventus, Mario Mandzukic (gauche), à la lutte avec le défenseur argentin de la Roma, Federic.
Photo: AFP/VNA/CVN

Premier cadeau pour la Juve

Les fêtes attendront à Turin et ailleurs, car deux journées de Serie A sont encore prévues mercredi 26 et samedi prochain 30 décembre. Mais la Juventus s'est déjà offert un premier cadeau avec de titre symbolique de champions d'hiver, qui au vu de son avance au classement a déjà un avant-goût de scudetto très prononcé.

Après 17 matches joués, 16 victoires et un nul, le club bianconero compte en effet déjà huit longueurs d'avance sur Naples et 16 sur l'Inter Milan (3e). Plus impressionnant encore, la Juventus a marqué deux fois plus de points (49 contre 24) que la Roma, sa victime du jour.

"C'est bien, mais on n'a encore rien gagné. On fait de bonnes choses, mais l'important sera d'avoir une bonne avance sur Naples le 29 décembre", a relativisé l'entraîneur turinois Massimiliano Allegri.

L'attaquant de la Juventus, Cristiano Ronaldo, face au défenseur de la Roma, Federico Fazio, le 22 décembre à Turin.
Photo: AFP/VNA/CVN

Seulement 10e, le club de la capitale a tout de même deux motifs d'espoir. D'abord le match correct réussi samedi 22 décembre chez l'intouchable septuple champion en titre, surtout après la pause, qui a fait dire à l'entraîneur Eusebio Di Francesco qu'il avait "aimé la réaction en seconde période".

Surtout, malgré ce classement catastrophique, la Roma n'est qu'à quatre points de la Lazio Rome, qui occupe actuellement la 4e place, la dernière qualificative pour la Ligue des Champions, après sa victoire 3-1 samedi 22 décembre contre Cagliari.

Samedi 22 décembre, un seul but a donc suffi à la Juventus. Il a été inscrit à la 35e minute par Mandzukic, toujours plus important dans l'équipe de Massimiliano Allegri et qui cette saison a marqué contre tous les gros du championnat (Milan, Inter, Lazio, Roma, Naples...).

Ronaldo, lui, a buté à plusieurs reprises sur Olsen, excellent dans les buts de la Roma. Mais il a été une menace constante.

Ça coince pour Gattuso

L'entraîneur de l'AC Milan, Gennaro Gattuso, lors du match contre la Fiorentina, le 22 décembre au stade San Siro à Milan.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'entraîneur de Milan, Gennaro Gattuso, risque lui de passer des fêtes de Noël compliquées. Alors que les dirigeants du club ont rappelé cette semaine que la Ligue des champions était impérative pour le club lombard et ses finances dans le rouge, le Milan est en effet sorti samedi du Top 4.

Contesté ces dernières semaines pour une qualité de jeu très pauvre et des résultats en baisse, Gattuso n'a pas réussi à relancer son équipe, battue 1-0 par la Fiorentina et qui n'a pris que deux points lors des trois dernières journées.

Le technicien italien était certes confronté à une avalanche d'absences au milieu de terrain, mais cela ne suffit pas à expliquer pourquoi son équipe n'a pas marqué une seule fois lors de ses trois derniers matches de Serie A.

Samedi 22 décembre, c'est Chiesa qui a offert la victoire aux Florentins d'une belle frappe du droit, après avoir facilement effacé Calabria. Milan se retrouve 5e et la Fiorentina 7e, à deux longueurs seulement de sa victime du jour.

Naples regarde devant

La Juventus est probablement trop forte et hors d'atteinte. Mais dans le doute, Naples (2e) gagne et avance, ce qui lui permet de ne pas avoir trop à se préoccuper de ce qui se passe derrière.

L'attaquant de Naples, Lorenzo Insigne (gauche), face au milieu de la SPAL, Mattia Valoti, le 22 décembre à Naples.
Photo: AFP/VNA/CVN

Samedi 2 décembre, les hommes de Carlo Ancelotti ont battu la Spal 1-0 grâce à un coup de tête d'Albiol sur corner. Rien d'extraordinaire, d'autant que le gardien Meret a dû sortir deux beaux arrêts dans le temps additionnel pour conserver le score.

Mais cette modeste victoire est la quatrième consécutive des Napolitains, la sixième en sept matches et la troisième de suite sans but encaissé.

Résultat, l'Inter (3e) se retrouve à huit longueurs derrière après avoir été tenue en échec (1-1) sur le terrain du Chievo Vérone, la lanterne rouge.

Les Milanais avaient pourtant ouvert la marque par Perisic, mais dans le temps additionnel, le Chievo a égalisé sur un joli but du toujours fringant Sergio Pelissier, qui aura 40 ans en avril.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.