25/06/2020 16:00
Inarrêtable Atalanta. Menée 2-0 sur son terrain par la redoutable Lazio Rome, l'équipe de Bergame a totalement renversé le match pour s'imposer 3-2 et se rapprocher encore un peu plus du podium, l'Inter Milan (3e) ayant été tenue en échec.
>>Italie : Ronaldo et la Juventus chassent les doutes
>>Italie : la Juventus et Ronaldo attendus au tournant

Le milieu ukrainien de l'Atalanta, Ruslan Malinovskyi (centre), fête son but avec ses coéquipiers lors du match de Serie A contre la Lazio Rome, à Bergame, le 24 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

La 27e journée, la première à se disputer complètement depuis la reprises des compétitions, est terminée. Et qui se frotte les mains ? La Juventus.

L'octuple championne en titre est en effet la seule équipe du trio de tête à s'être imposée, lundi 22 juin sur le terrain de Bologne (2-0).

Battue, la Lazio se retrouve à quatre longueurs. Et avec un seul point pris, l'Inter en compte désormais huit de retard.

Le match Atalanta - Lazio était particulièrement attendu. Il mettait aux prises les deux plus belles équipes de "l'avant-COVID", toutes deux ambitieuses et pleines de rêves, de scudetto pour les Romains, de nouvelle qualification pour la Ligue des Champions pour les Bergamasques. Et le sommet a été à la hauteur des attentes.

C'est la Lazio qui a le mieux commencé, poussant De Roon au but contre-son-camp et doublant la mise sur une frappe magnifique de Milinkovic-Savic.

À la 11e minute, les Romains menaient 2-0 et se voyaient déjà recoller à un point seulement de la Juventus. Mais l'Atalanta sait qu'elle peut marquer tout le temps, et beaucoup.

Les joueurs de Gian Piero Gasperini ont peut-être fait l'essentiel en revenant à 2-1 juste avant la pause grâce au latéral Gosens, auteur d'une saison de très haut niveau.

Puis la deuxième période a été entièrement à l'avantage de l'Atalanta, qui a logiquement égalisé sur un tir splendide de Malinovskyi (66e) puis pris l'avantage grâce à un but de l'ancien Messin Palomino (80e).

En terrassant la Lazio, qui n'avait pas été battue depuis la 5e journée fin septembre et restait sur 17 victoires et quatre matches nuls, l'équipe de Bergame a donc défendu sa 4e place et reste bien placée pour un retour en Ligue des Champions, elle qui doit disputer au mois d'août le "Final 8".

Doublé de Dzeko 

L'attaquant de l'AS Rome, Edin Dzeko, auteur d'un doublé lors du match de Serie A face à la Sampdoria, à Rome, le 24 juin. Photo : AFP/VNA/CVN

Elle s'est aussi rapprochée de l'Inter, qui n'a plus que quatre points de marge après un match fou contre Sassuolo, ponctué de six buts (3-3) et au moins autant de rebondissements.

L'équipe d'Antonio Conte a donc enregistré un très mauvais résultat, qu'elle regrettera d'autant plus qu'elle a mené deux fois au score.

C'est pourtant Sassuolo qui a très vite marqué le premier but (Caputo, 3e), mais les Milanais ont réagi et étaient devant à la pause, grâce à un penalty de Lukaku (41e) et un but de Biraghi (45+1).

En deuxième période, Gagliardini aurait dû donner deux buts d'avance aux nerazzurri, mais le milieu de terrain, seul face au but vide à cinq mètres, a mis le ballon sur la barre pour un des ratés de l'année.

Lors de dix dernières minutes totalement débridées, Berardi a égalisé sur penalty pour Sassuolo (81e), puis Borja Valero a replacé l'Inter en tête (86e, 3-2). Mais à la 89e minute, Magnani a profité de la passivité de la défense milanaise pour offrir un point à Sassuolo, qui reste 12e.

Problème supplémentaire pour Conte, son défenseur central Skriniar a été exclu dans le temps additionnel.

"C'est un match nul qui nous fait mal et doit nous laisser des regrets. Encore aujourd'hui, nous avons eu des occasions pour tuer le match et nous ne l'avons pas fait", a regretté l'entraîneur milanais.

Dans le dernier match du jour, l'AS Rome a réussi à rester au contact de l'Atalanta en battant difficilement la Sampdoria Gênes 2-1.

Les Romains restent 5e à six points de l'Atalanta et peuvent remercier leur avant-centre Dzeko, auteur d'un superbe doublé de reprises de volée, une du gauche et une du droit.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Reuters salue la reprise rapide du tourisme vietnamien Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande ont rapidement repoussé le COVID-19. Alors que les indicateurs touristiques du Vietnam augmentent, la situation du tourisme en Nouvelle-Zélande reste sombre, selon Reuters.