21/02/2021 16:40
Leur "clash" de poids lourds, tête contre tête, a marqué le récent derby Milan-Inter (1-2) en Coupe d'Italie. Zlatan Ibrahimovic et Romelu Lukaku se retrouvent dimanche 21 février (14h00 GMT) avec en jeu cette fois la première place du Championnat d'Italie.
>>Italie : en pleine pandémie, Draghi dévoile son programme au Parlement
>>C1 : place aux 8es, sous la menace du COVID et de la Superligue

Une fresque immortalisant l'altercation entre les attaquants de l'Inter Romelu Lukaku et de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic, devant le stade San Siro, le 15 février 2021 à Milan. Photo : AFP/VNA/CVN

Pas vraiment les meilleurs amis du monde quand ils se côtoyaient à Manchester United (2017-18), le Suédois de 39 ans et le Belge de 27 ans seront encore au centre de l'attention - celles des caméras et des micros notamment - lors de ce derby au sommet entre des Nerazzurri qui ont pris la tête le week-end dernier et des Rossoneri à un point.

L'image des deux géants face contre face le 26 janvier incarne la rivalité du moment entre les deux clubs qui n'avaient pas été à pareille fête en championnat depuis une décennie.

Le "clash" a même été immortalisé cette semaine par une fresque peinte sur un mur jouxtant San Siro.

L'altercation, qui avait valu un carton jaune aux deux joueurs ("Ibra" ayant été exclu en seconde période après un deuxième avertissement), n'est pas terminée pour les instances sportives. Après avoir entendu les intéressés, elles pourraient prendre d'autres sanctions, comme une éventuelle suspension (lors d'un match de coupe).

Parmi les insultes échangées, le Suédois a notamment été accusé de faire référence aux origines congolaises de l'international belge, en évoquant des croyances vaudoues. Des accusations totalement rejetées par "Ibra" et son club.

Lukaku "autoritaire"

*
Les attaquants de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic et de l'Inter Romelu Lukaku s'invectivent lors d'un quart de finale de Coupe d'Italie, le 26 janvier 2021 à San Siro. Photo : AFP/VNA/CVN

Au-delà de leurs différends anciens, "Ibra" et "Big Rom" sont en concurrence frontale cette année au classement des buteurs, avec 14 buts pour le Suédois et 16 pour le Belge.

Avec un doublé (et une passe décisive) le week-end dernier contre la Lazio Rome (3-1), Lukaku a repris le large sur le Suédois et a rejoint en tête du classement des buteurs Cristiano Ronaldo (Juventus).

Lukaku en a aussi profité pour inscrire le 300e but dans sa carrière (clubs et sélection confondus) mais a surtout installé l'Inter dans le fauteuil de leader en profitant du faux-pas surprise de l'AC Milan chez le promu La Spezia (0-2).

"Il a apporté une belle réponse après des matches un peu moins brillants", s'est réjoui Antonio Conte après cette nouvelle prestation XXL du Belge, indispensable aux Nerazzurri cette saison avec sa puissance et sa vitesse.

"Pour tous les joueurs, il y a forcément des moments plus difficiles. Aujourd'hui il est revenu de manière autoritaire, on a besoin de ce Romelu", avait-il ajouté au sujet du Belge auteur de 22 buts toutes compétitions confondues.

"Ibra" aime le derby

"Ibra", avec ses 14 buts en 12 matches disputés en championnat, peut lui se targuer de la meilleure moyenne de buts rapporté au temps passé sur le terrain (1 but toutes les 70 minutes).

Comme Lukaku à l'Inter, "Ibra" reste indispensable au Milan avec cette efficacité hors normes et la confiance qu'il diffuse à ses jeunes partenaires. Mais le Suédois a moins d'incidence que le Belge sur le jeu de son équipe, qui dépend avant tout des jambes de ses coéquipiers, plus en difficulté depuis quelques matches.

Mais nul doute que la star suédoise, laissé sur le banc jeudi 18 février à Belgrade contre l'Etoile Rouge (2-2) en Ligue Europa, aura à coeur de se faire pardonner, après avoir laissé son équipe à dix en coupe face aux Nerazzurri.

D'autant que le derby de la Madonnina (ce sera le 228e du nom), qu'il a disputé sous les deux maillots, lui réussissent généralement bien : dix buts marqués, dont quatre lors des trois derniers disputés depuis son retour en Serie A en janvier 2020.

"Et Zlatan n'accepte pas certaines choses", rappelait cette semaine la Gazzetta dello sport, en soulignant, que, dimanche 21 février au coup d'envoi, c'est bien Lukaku qui "le regardera deux fois de haut, comme leader du championnat et comme co-leader du classement des buteurs".
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.