21/10/2017 21:13
Le premier contre le deuxième : le choc Naples - Inter Milan sera samedi 21 octobre 20h45 le sommet de la 9e journée de Serie A, avec à la clé soit un changement de leader, soit une échappée belle pour Naples.
>>Italie : "Ciao Francè !" Rome et la Roma ont salué Totti
>>Italie : l'AS Rome officialise la signature de Monchi

Les joueurs de l'Inter fêtent leur victoire contre l'AC Milan, le 15 octobre à San Siro.
Photo : AFP/VNA/CVN

Naples et l'Inter sont les deux derniers clubs invaincus du championnat et leur bilan est éloquent avec huit victoires en huit matches pour l'équipe de Maurizio Sarri, sept succès et un nul pour celle de Luciano Spalletti.

Le duel est donc très attendu et l'enjeu immense, car avec une victoire, Naples creuserait un premier écart significatif sur ses poursuivants : cinq points sur l'Inter et peut-être plus sur les autres, en fonction des résultats.

Après avoir été battu 2-1 mardi 17 octobre sur la pelouse de Manchester City en Ligue des champions, Naples se présentera en favori fatigué mais confiant.

Car malgré la défaite et malgré la tornade affrontée pendant la première demi-heure, Naples est revenu réconforté de Manchester. Menée 2-0 après un quart d'heure, l'équipe a en effet bien réagi et a su revenir à 2-1 et à inquiéter City, sans jamais renoncer à ses principes de jeu.

Sarri y a vu le signe que son groupe se rapproche des meilleures équipes d'Europe et a jugé la performance beaucoup plus encourageante que le 8e de finale perdu la saison dernière face au Real Madrid (3-1; 3-1).

Face à l'Inter, l'entraîneur de Naples devra cependant se débrouiller sans Insigne, l'un des ses principaux éléments offensifs.

Le petit attaquant italien est sorti blessé à Manchester et même si cela semble sans gravité, il ne devrait pas jouer afin de ne pas prendre de risque et de ne pas aggraver le problème. Pour le remplacer, Sarri pourrait miser sur l'ancien Bordelais Ounas, intéressant lorsqu'il est entré en jeu mardi 17 octobre.

Côté Inter, la confiance est là également, après la victoire du week-end dernier dans le derby face à l'AC Milan (3-2). En inscrivant un triplé, Icardi a rappelé, mais ça n'était pas nécessaire, qu'il était un danger constant dans la surface adverse. Il le sera encore samedi 21 octobre au San Paolo.
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante