25/08/2018 18:01
Des chercheurs israéliens ont mis au point un nouveau traitement contre la leucémie aiguë myéloblastique (LAM), avec un taux de guérison de 50% sur des rats de laboratoire, a annoncé vendredi 24 août l'Université hébraïque de Jérusalem.
>>L'immunothérapie, un espoir contre la leucémie
>>Nouveaux succès d'une thérapie génique contre des cancers pédiatriques
>>Greffe de cellules souches de sang de cordon conservées en banque

Le nouveau traitement peut attaquer plusieurs protéines en même temps, compliquant les défenses du blaste.
Photo: AFP/VNA/CVN

À ce jour, la plupart des traitements biologiques ne visent que les protéines des blastes, les cellules cancéreuses, une par une. Lors des thérapies ciblées traditionnelles, les blastes peuvent réagir en activant d'autres protéines pour bloquer la molécule censée traiter le patient.

Au final, les blastes deviennent davantage résistants aux thérapies. Le nouveau traitement, lui, fonctionne comme une bombe à fragmentation: il attaque plusieurs protéines en même temps, compliquant les défenses du blaste.

Si d'autres types de cancers bénéficient sans cesse de nouveaux traitements, la lutte contre la leucémie n'a pas connu d'innovation majeure depuis 40 ans. Avec cette découverte, la nouvelle molécule pourrait remplacer trois ou quatre autres médicaments, réduisant les effets secondaires parfois très lourds pour les patients.

La capacité de cette molécule à pouvoir également détruire les cellules souches leucémiques est elle aussi jugée prometteuse. Cette avancée a suscité l'intérêt de la société américaine BioTheryX qui en a acquis le brevet auprès de l'Université hébraïque de Jérusalem.

Une demande d'étude clinique de phase I a été déposée auprès de la FDA, l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.