30/12/2019 17:35

>>Israël - Palestine : la sécurité et les droits des enfants doivent être respectés
>>Palestien: Israël est responsable des "incursions de colons" sur l'esplanade des mosquées

Le cabinet de sécurité israélien a annoncé dimanche 29 décembre sa décision de retenir une partie des recettes fiscales palestiniennes, accusant l'Autorité palestinienne (AP) de verser de l'argent aux familles de Palestiniens ayant attaqué des Israéliens. Un communiqué du cabinet de sécurité indique que 149 millions de shekels (environ 43,1 millions d'USD) seraient déduits des recettes fiscales qui devaient initialement être remises à l'AP. Le ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett, qui avait proposé cette mesure, a déclaré que cette décision avait pour but de renforcer la pression sur les Palestiniens, afin qu'ils cessent de lancer des attaques contre les Israéliens. Les sommes retenues seront déduites des recettes fiscales annuelles qu'Israël perçoit pour le compte de l'AP. Le gouvernement israélien affirme que les allocations versées par l'AP aux familles de certains Palestiniens "encouragent" les attaques contre les Israéliens. Les Palestiniens affirment quant à eux qu'il ne s'agit que d'aides sociales pour les familles nécessiteuses. En juillet 2018, le parlement israélien a adopté une loi autorisant la déduction des recettes fiscales palestiniennes d'un montant équivalent aux sommes accordées par l'AP aux familles des prisonniers palestiniens. 


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.