23/09/2019 11:14
Les États-Unis vont chercher à obtenir un soutien international lors de l'Assemblée générale de l'ONU face à l'Iran qu'ils accusent d'avoir attaqué deux installations pétrolières en Arabie saoudite, a déclaré dimanche 22 septembre le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.
>>L'Iran présente des débris de drones américains abattus
>>Iran : Trump envoie des renforts dans le Golfe et renforce les sanctions

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo,à New York, le 20 août.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le président (Donald) Trump et moi-même voulons donner à la diplomatie toutes les chances de réussir", a déclaré le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, sur la chaîne ABC.

"Je suis à New York, je serai à l'ONU toute la semaine pour en parler", a ajouté le secrétaire d'État américain. "Nous espérons que les Nations unies adopteront une position de fermeté".

Le président américain a cependant déclaré dimanche 22 septembre qu'il n'avait "aucune intention" de rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani à l'ONU. "Rien n'est jamais totalement exclu mais je n'ai pas l'intention de rencontrer l'Iran", a-t-il dit.

Prié de dire s'il y aurait un quelconque contact entre Mike Pompeo ou un autre représentant américain et la délégation iranienne en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, un haut responsable américain a assuré qu'il n'y avait "rien de prévu".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Phnom Penh propose à Bà Ria-Vung Tàu d'ouvrir une ligne de bus touristique Une délégation de la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu conduite par Nguyên Hông Linh, secrétaire du Comité du Parti et président du Conseil populaire provincial, a travaillé lundi matin 21 octobre à Phnom Penh avec Khuong Sreng, gouverneur de la municipalité de Phnom Penh.