29/10/2018 23:06
>>L'Iran propose du pétrole brut au secteur privé 
>>L'Iran se dit ouvert au dialogue si Washington respecte l'accord sur le nucléaire

Le Premier vice-président iranien Es'haq Jahangiri a déclaré dimanche 28 octobre que l'Iran était prêt à contrer les sanctions américaines sur ses exportations de brut, des sanctions dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 4 novembre. Le gouvernement iranien s'est déjà préparé à faire face à l'impact de la remise en vigueur des sanctions américaines, et prévoit de maintenir ses exportations de pétrole à plus d'un million de barils par jour, a indiqué M. Jahangiri, cité par Press TV. "L'Iran a exporté jusqu'à 2,5 millions de barils de pétrole par jour au cours des derniers mois. Il y a eu une baisse de quelques milliers de barils par jour, mais comme nous l'avons toujours dit, les exportations iraniennes ne devraient pas tomber en dessous d'un million de barils par jour", a-t-il affirmé. En imposant des sanctions énergétiques contre l'Iran, les États-Unis cherchent à limiter les sources de revenus iraniennes, dans le but de remporter leur guerre économique contre l'Iran, a-t-il indiqué. L'Iran ne s'inquiète cependant pas de l'impact potentiel de ces sanctions, dans la mesure où il vend déjà son brut à un prix supérieur à ce qu'il avait prévu dans son budget annuel. À la suite de la décision du président américain Donald Trump de quitter l'accord historique sur le nucléaire iranien, le 8 mai dernier, les États-Unis se sont engagés à remettre en vigueur les sanctions contre l'Iran qui avaient été levées dans le cadre de cet accord. Ils ont également brandi la menace de sanctions secondaires contre les nations qui continueraient à faire affaire avec l'Iran.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.