07/10/2018 16:46
Le Parlement en Iran a adopté dimanche 7 octobre un projet de loi contre le financement du "terrorisme". Ce texe, l'un des quatre mis en avant par le gouvernement iranien pour répondre aux demandes du Groupe d'action financière (Gafi), a été adopté par 143 voix pour et 120 contre, selon l'agence semi-officielle Isna.
>>L'Iran promet une réponse "terrible" après un attentat meurtrier
>>L'Iran va dévoiler un nouvel avion de combat, renforcer sa puissance balistique

Le Parlement iranien en session, le 28 août à Téhéran.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le Gafi est un organisme intergouvernemental fondé en 1989 par le G7, visant à développer et promouvoir des politiques nationales et internationales de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du "terrorisme".

"Ni le président ni moi ne pouvons garantir que tous les problèmes seront résolus si nous adhérons" à la Convention onusienne, a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, au cours d'un débat précédent le vote.

Le projet de loi a pour objectif de permettre à l'Iran de s'aligner avec les normes internationales et d'adhérer à la Convention de l'ONU pour la répression du financement du terrorisme.
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang