03/10/2018 08:44
L'Iran ne tiendra pas de pourparlers avec les États-Unis sur les problèmes existants, les conditions n'étant pas réunies, a déclaré mardi 2 octobre le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, cité par Press TV.
>>Sept banques centrales européennes prêtes à travailler avec l'Iran
>>L'Assemblée générale de l'ONU montre que les États-Unis sont isolés sur la scène internationale
>>L'Iran restera dans le JCPOA tant que certaines conditions seront respectées

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Je n'écarte pas la perspective de négociations (avec Washington), une fois que les conditions nécessaires pour les pourparlers seront réunies, à savoir des gages de fiabilité", a déclaré M. Zarif. "La fiabilité, c'est s'en tenir à ce que l'on signe. Autrement, tout s'effondre", a-t-il expliqué, ajoutant "attendre un certain réalisme".

Les autorités iraniennes ont souligné que Téhéran ne participerait pas à des négociations sous la menace et la pression de sanctions de Washington.

À la suite de la décision prise par le président américain Donald Trump de quitter l'accord nucléaire iranien le 8 mai, les États-Unis ont promis de réimposer les sanctions levées en vertu de l'accord et d'imposer des sanctions secondaires aux pays ayant des relations commerciales avec l'Iran.

Le retrait de Washington de l'accord nucléaire iranien a été largement critiqué. Certains de ses principaux alliés européens ont fait des efforts pour éviter que l'accord de 2015 ne s'écroule.

L'administration Trump a appelé à la renégociation de l'accord nucléaire iranien de 2015 ainsi que du programme de missiles en développement de Téhéran. L'Iran a exclu la possibilité de discussions sur ses plans de défense. 


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam