05/09/2018 12:52
Six manifestants ont trouvé la mort mardi 4 septembre dans la ville de Bassora dans le Sud de l'Irak, a indiqué un responsable local, la journée le plus sanglante depuis le début de la contestation sociale il y a deux mois.
>>L'EI risque de regagner du terrain en Irak si la sécheresse persiste
>>Irak: l'EI frappe une semaine après l'appel de son chef à continuer le combat

Heurts entre les manifestants irakiens et les forces de sécurité à Bassora, dans le Sud de l'Irak, le 4 septembre. Photo: AFP/VNA/CVN

"Six manifestants ont été tués et plus de 20 blessés", a affirmé Mehdi al-Tamimi, chef du Conseil gouvernemental des droits de l'Homme dans la province du même nom. Des médecins avaient plus tôt fait état de trois manifestants tués, deux mardi 4 septembre et un la nuit précédente.


Selon les sources médicales, une quinzaine de membres des forces de l'ordre ont été blessés dans ces heurts. Plus tôt dans la journée à Bahgdad, le Premier ministre Haider al-Abadi a affirmé qu'une enquête avait été ouverte sur la mort d'un manifestant lundi soir 3 septembre, rappelant avoir ordonné qu'"aucune balle réelle ne soit tirée, ni en direction des manifestants, ni en l'air".


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.