05/09/2018 12:52
Six manifestants ont trouvé la mort mardi 4 septembre dans la ville de Bassora dans le Sud de l'Irak, a indiqué un responsable local, la journée le plus sanglante depuis le début de la contestation sociale il y a deux mois.
>>L'EI risque de regagner du terrain en Irak si la sécheresse persiste
>>Irak: l'EI frappe une semaine après l'appel de son chef à continuer le combat

Heurts entre les manifestants irakiens et les forces de sécurité à Bassora, dans le Sud de l'Irak, le 4 septembre. Photo: AFP/VNA/CVN

"Six manifestants ont été tués et plus de 20 blessés", a affirmé Mehdi al-Tamimi, chef du Conseil gouvernemental des droits de l'Homme dans la province du même nom. Des médecins avaient plus tôt fait état de trois manifestants tués, deux mardi 4 septembre et un la nuit précédente.


Selon les sources médicales, une quinzaine de membres des forces de l'ordre ont été blessés dans ces heurts. Plus tôt dans la journée à Bahgdad, le Premier ministre Haider al-Abadi a affirmé qu'une enquête avait été ouverte sur la mort d'un manifestant lundi soir 3 septembre, rappelant avoir ordonné qu'"aucune balle réelle ne soit tirée, ni en direction des manifestants, ni en l'air".


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.