21/03/2018 16:21
>>L'Irak propose à BP d'étudier des champs pétroliers de Kirkouk
>>Irak : appel d’offres pour un nouvel oléoduc entre Kirkouk et la Turquie
>>L'Irak veut plus que doubler la production de pétrole à Kirkouk

Les vols internationaux ont repris mardi 20 mars à l'aéroport de Souleimaniyeh, dans le Nord-Est de l'Irak, une semaine après la levée du blocus imposé par Baghdad aux deux aéroports du Kurdistan, selon des médias locaux. Un avion cargo transportant des appareils électroniques est arrivé à la mi-journée en provenance des Émirats arabes unis. Ensuite, à 10h15 GMT, "un avion de la Royal Jordanian, avec 39 passagers à son bord, a décollé vers Amman", a affirmé Dana Mohammed, en charge de la communication de l'aéroport. Il s'agit, a-t-il ajouté, "des premiers vols internationaux" depuis que Baghdad a décrété fin septembre un blocus dans les deux aéroports de la région autonome, à Erbil et à Souleimaniyeh. Les autorités centrales avaient pris cette mesure en réponse à la tenue d'un référendum d'indépendance organisé par Erbil, la capitale de la région autonome, contre l'avis de Baghdad, qui a déclaré ce scrutin illégal. Elles ont finalement levé leur sanction il y a exactement une semaine "après que les autorités locales du Kurdistan ont accepté que les autorités centrales reprennent le contrôle des deux aéroports", selon le Premier ministre Haider al-Abadi. Baghdad avait exigé, au lendemain du référendum, de reprendre la main sur les aéroports et les poste-frontières situés au Kurdistan. 

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.