04/10/2017 19:23
Les forces gouvernementales irakiennes ont pénétré mercredi 4 octobre dans la ville de Hawija, dernier bastion de l'organisation État islamique (EI) dans le Nord de l'Irak, ont indiqué des sources militaires.

>>Irak : offensive contre une localité stratégique de l'EI près de Hawija
 

Les forces irakiennes en route pour reprendre la ville de Hawija aux jihadistes de l'EI, le 23 septembre en Irak.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Avec l'aide de Dieu, l'armée, la police fédérale, les forces d'intervention rapide et les (forces paramilitaires) du Hachd al-Chaabi ont commencé mercredi 4 octobre une large opération pour libérer le centre de Hawija et la ville adjacente de Ryad", a affirmé dans un communiqué le chef des opérations dans ce secteur, le général Abdel Amir Yarallah.

L'opération pour bouter l'EI d'une des deux régions où ils sont encore présents en Irak a commencé il y a 13 jours au cours desquels les forces gouvernementales se sont emparées de quatre villes et de dizaines de villages.

Pour sa part, le général Raëd Jawdat, chef de la police fédérale, a annoncé dans un communiqué "la troisième phase de l'opération de libération de Hawija par un feu d'artillerie et de missiles sur les positions de l'EI à Hawija"

Il a précisé que les unités d'élite de la police fédérale, des forces motorisées, des brigades motorisées et de snipers ainsi que des drones et des membres du Hachd al-Chaabi (unités paramilitaires) ont pénétré par la nord-ouest de la ville.

"Elles avancent et le but est de s'emparer de sept quartiers de Hawija et 12 objectifs vitaux", a-t-il dit sans préciser lesquels.

La ville de Hawija, située à 230 km au nord-est de Bagdad, est l'une des dernières tenues par l'EI dans ce pays, les jihadistes ayant été chassés au cours des derniers mois de la plupart des territoires qu'ils avaient conquis en 2014.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.