26/09/2018 09:23
>>Irak: vers une formation du gouvernement
>>Le bloc proche de l'Iran emporte la bataille du Parlement

Le nouveau président du Parlement irakien Mohammed al-Halbousi a confirmé mardi 25 septembre qu'en vertu de la Constitution, l'élection du chef de l'État devait se dérouler au plus tard le 2 octobre. Lors d'une session régulière du Parlement, la question de ce scrutin n'a pas été inscrite à l'ordre du jour à cause des divisions entre les partis kurdes qui ne sont pas parvenus à choisir leur candidat. M. Halboussi a déclaré à cette occasion que la date butoir pour le scrutin ne pouvait être autre que le 2 octobre en vertu de la Constitution. Celle-ci fixe en effet un délai de 30 jours pour élire le chef de l'État à compter du 3 septembre, date de la session inaugurale du Parlement. D'après la Constitution, le candidat doit remporter au moins deux tiers des voix des députés pour être élu. Si cette majorité absolue n'est atteinte par aucun candidat, il est procédé à un second tour opposant les deux candidats ayant recueilli le plus de voix.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.