03/10/2018 07:41
Fin 1987, la Loi sur l'investissement étranger a été adoptée par l’Assemblée nationale et le pays accueille dès lors un afflux d’investissements directs étrangers (IDE). En 30 ans, ce secteur a activement contribué au développement socio-économique national.

>>IDE: le transfert de technologies constitue une priorité
>>Main-d’œuvre: après la quantité, la qualité

Le Vietnam est devenu une destination de choix pour de nombreux investisseurs étrangers.
Photo: VNA/CVN

Le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a informé que le secteur des IDE contribuait pour 20% au Produit intérieur brut (PIB) et pour environ 25% à l’investissement social.

D’après les données du Département des investissements étrangers dudit ministère, jusqu’à l’heure actuelle, 126 pays et territoires ont investi dans plus de 25.500 projets au Vietnam, cumulant plus de 320 milliards de dollars de capitaux inscrits. On peut citer de nombreuses sociétés de taille telles que Samsung, Toyota, Honda, Canon, Intel, P & G… La République de Corée, le Japon, Singapour et Taïwan (Chine) sont les premiers investisseurs au Vietnam.

Acquis des provinces du Nord au Sud

Environ 58% des IDE sont injectés dans l’industrie manufacturière, ce qui représente 72,6% du chiffre d’affaires à l’import-export national avec 189 milliards de dollars; 17% dans le secteur immobilier avec 56,2 milliards; 6,6% dans la production et l’approvisionnement en électricité et en eau avec 21,9 milliards; et le reste dans d’autres domaines.

Le secteur des IDE a créé plus de 3,6 millions d’emplois directs et de 5 à 6 millions de façon indirecte.

Le président de l’Association des entreprises à capitaux étrangers du Vietnam, Nguyên Mai, a assuré qu’outre leurs contributions à l’échelle nationale, les projets de capitaux étrangers au marché vietnamien ont permis plusieurs réalisations notables sur le plan local.

--- 320 milliards ---

À ce jour, le Vietnam a accueilli
plus de 25.500 projets d'IDE
venus de 126 pays et territoires, cumulant
plus de 320 milliards de dollars de capitaux inscrits
.

--------------------------------------------------------------------
 
La province de Vinh Phuc au Nord en est un bon exemple. Ses recettes budgétaires sont passées de 100 milliards de dôngs (environ 4,3 mil-lions de dollars) en 1997 à 32.000 milliards (près de 1,4 milliard de dollars) en 2016.

Au Sud, la province de Binh Duong arrive en tête en termes de développement industriel. À l’heure actuelle, 75% de la valeur de la production industrielle et 85% du chiffre d’affaires des exportations provinciales relèvent du secteur des IDE.

Le chef du Département des investissements étrangers, Dô Nhât Hoàng, a indiqué pour sa part que les projets à partici-pation étrangère étaient présents dans toutes les villes et provinces du pays. Hô Chi Minh-Ville constitue la destination la plus attrayante avec un capital inscrit total de 44,7 milliards de dollars, suivie des deux provinces méridionales de Binh Duong (30,7 milliards) et de Dông Nai (27,34 milliards) et, enfin, de Hanoï (27,7 milliards).

De nombreuses sociétés étrangères de taille telles que Samsung, Toyota, Honda... sont présentes au Vietnam.
Photo: VNA/CVN

De la nécessité de nouvelles stratégies

"Nous sommes sur la bonne voie dans l’intégration au tissu économique mondial. Et dans la mesure où nous souhaitons participer à la chaîne de valeur mondiale, il est important d’attirer ici des entreprises prestigieuses disposant de produits à haute valeur ajoutée et prêtes à partager avec nous leur savoir-faire", a partagé l’économiste Nguyên Minh Phong. Et d’ajouter: "La recherche d’investissements devrait s’effectuer de façon plus professionnelle. Il faut se concentrer sur les technologies innovantes, ainsi que sur les labels et produits prestigieux".

Dô Nhât Hoàng a, de son côté, plaidé pour l’augmentation des investissements dans les secteurs de la haute technologie, de la production verte... Et de poursuivre que pour faire face aux défis et saisir les opportunités de la 4e révolution industrielle, le Vietnam devrait créer un environnement des affaires qui répond à la demande des entreprises à l’ère du numérique.


Près de 23 milliards de dollars
en sept mois

 
Au cours des sept premiers mois de l'année, le pays a attiré pour 22,94 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE), soit une augmentation de 4,6% en glissement annuel. Le fonds décaissé a atteint 9,85 milliards. Avec 41,95% du fonds inscrits, l’industrie manufacturière est le secteur le plus attrayant, suivie de l’immobilier et du commerce.
 
Wim Douw, expert chargé des politiques de commerce et d’investissement de la Banque mondiale au Vietnam, a souligné que l’attraction des investissements étrangers reposait principalement sur les avantages d’une main-d’œuvre bon marché et des politiques préférentielles destinées aux investisseurs.

Toujours d’après lui, le Vietnam se doit de se doter d’un nouveau cadre politique qui privilégie les projets d’IDE de haute qualité et de tout faire de raisonnable pour attirer les trusts étrangers.

"Au lieu de se reposer sur les avantages d’une main-d’œuvre à bas coût et les politiques préférentielles, le Vietnam doit désormais se concentrer sur l’amélioration de la qualité des ressources humaines, l’accélération de l’application des technologies avancées et la participation active aux chaînes mondiales de production", a estimé Lê Duy Thanh, vice-président du Comité populaire de la province de Vinh Phuc.

Le ministère du Plan et de l’Investissement est en train de collaborer avec les économistes de la Banque mondiale au Vietnam pour élaborer une stratégie d’attraction des IDE sur la période 2018-2030 qui se concentrera sur l’amélioration de la qualité de ces investissements.

HOÀNG PHUONG/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).