29/10/2017 14:23
Dans son arrêté No98 daté du 3 octobre 2017, le gouvernement demande aux ministères de supprimer chacun un tiers de leurs conditions d’investissement. Le but de l’opération est de favoriser les affaires et d’améliorer la compétitivité des entreprises.
«Le gouvernement a lancé un plan d’action efficace pour soutenir le développement des entreprises et améliorer les conditions d’investissement au Vietnam. On constate aussi une amélioration de l’indice de l’environnement des affaires et de la compétitivité dans les classements de la Banque mondiale et du Forum économique mondial (WEF). Le plus important est le fait que nous avons réussi à regagner la confiance de la population et des entreprises», a indiqué Vu Tiên Lôc, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam.

L’indice de l’environnement des affaires et de la compétitivité du Vietnam progresse.  Photo : Dohoa/CVN

Le Vietnam se positionne à l’international

Dans le classement de l’environ-nement des affaires global en 2017 de la Banque mondiale, le Vietnam a gagné 9 places, passant de la 91e position à la 82e sur 190 économies, et maintient sa 5e position dans l’ASEAN. Selon le dernier rapport de la compétitivité mondiale 2017-2018 du WEF, le Vietnam se classe 55e sur 137 pays. Le rapport, publié fin septembre, souligne les améliorations visibles dans la disponibilité des technologies et l’efficacité du marché du travail.

En outre, le commerce est un autre facteur important qui aide le pays à avancer. Le rapport du WEF estime que le retrait des États-Unis de l’Accord du partenariat trans-Pacifique (TPP) pourrait faire perdre des opportunités commerciales au Vietnam, mais que la croissance de cette économie resterait stable grâce aux fortes exportations.

L’étude du WEF, réalisée auprès de 14.000 chefs d’entreprise dans 137 pays, donne un classement mondial des pays les plus compétitifs, sur la base de
12 critères, considérés comme des indicateurs de la compétitivité. Il s’agit notamment des infrastructures, de l’environnement macroéconomique, de la santé, de l’éducation primaire, de l’efficacité du marché du travail ou de l’innovation.

C’est la confiance dans les opportunités et l’environnement de l’investissement au Vietnam qui a incité de nombreuses entreprises à se lancer. L’intégration profonde du pays dans la vie économique mondiale - qui se traduit notamment par la prochaine signature de l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne (EVFTA) - a ouvert de nouvelles opportunités pour les investisseurs. Mais c’est l’environnement de l’investissement qui décide de ce flux d’investissements. Il dépend de plusieurs facteurs : institutions, lois, politiques, administration publique, infrastructures, services, ressources humaines...

Le gouvernement en instigateur

Le ministère de l’Industrie et du Commerce vient de promulguer le plan de réduction des conditions d’investissement et d’affaires concernant les domaines placés sous sa gestion pour la période 2017-2018.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce est prêt à supprimer 675 conditions d’investissement.   Photo : Thê Duyêt/VNA/CVN

La décision N°3610 signée le 20 septembre par le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, prévoit de supprimer 675 conditions d’investissement et d’affaires. Ce chiffre - annoncé plus de deux semaines après la révision, la réduction et la simplification des conditions en question dans les domaines du ressort dudit ministère - représente 55,5% du nombre total de conditions d’investissement et d’affaires, qui passeront ainsi de plus de 1.000 à 541. Une annonce vue d’un très bon œil de la part des entreprises, qui estiment que ces conditions sont un frein à leur croissance et conduisent à un écosystème opaque et peu compétitif. «La suppression de centaines de conditions d’investissement favorise les affaires», a confirmé Vu Hùng Tiên, président du conseil d’administration de la Compagnie des articles électroniques Thach Sanh.  Pour le ministre Trân Tuân Anh, l’élagage des conditions d’affaires et le dégagement des difficultés constitueront la tâche centrale tout au long du processus de réforme administrative, de perfectionnement de l’appareil, de l’institution, de l’environnement de l’investissement et des affaires, et servent l’objectif de «gouvernement facilitateur».

En outre, le ministère a sérieusement mis en œuvre la résolution gouvernementale pour créer les conditions les plus favorables aux entreprises. «Le ministère de l’Industrie et du Commerce reste à l’écoute de la communauté des entreprises pour traiter en temps opportun les problèmes naissants», a affirmé le ministre Trân Tuân Anh.

Le ministère prévoit de poursuivre la révision en vue de réduire davantage la liste des marchandises faisant l’objet d’un contrôle spécialisé, y compris avant et après dédouanement ; de renforcer le contrôle ex-post et l’application des principes de gestion des risques. Il envisage également de renforcer la «socialisation» pour les unités participant à l’évaluation de la conformité, de continuer à annuler ou simplifier les formalités administratives et conditions des affaires relevant de sa compétence de gestion. Dernier point, il attachera de l’importance à l’élaboration et au perfectionnement du système des normes et règlements techniques nationaux.

Thê Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Quang Nam: Hôi An parmi les villes les plus attractives au monde Le magazine Travel and Leisure vient de publier un classement des 15 villes les plus attractives au monde comportant à la 8e place la vieille ville de Hôi An, dans la province de Quang Nam (Centre).