16/05/2018 22:06
Récemment, l’Hôpital universitaire de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville (HUMP) a traité avec succès un cas rare de tumeur ovarienne d’une taille exceptionnelle. C'est la plus grande tumeur abdominale recensée au Vietnam et une des cinq plus grandes enregistrées dans le monde.
>>Première greffe de rein dans un hôpital privé à Hô Chi Minh-Ville
>>La chirurgie esthétique à bas coût remise en question

La patiente portait une tumeur ovarienne géante.
Il y a quatre ans, dans un hôpital provincial, on a découvert sur la patiente D.TT (né en 1979, de la province d’An Giang) un kyste ovarien. Son cas était aggravé par une insuffisance cardiovasculaire et circulatoire associé à un haut risque de complications anesthésiques. Après les recommandations des médecins d’autres hôpitaux, elle s’est résolue à vivre avec cette tumeur évoluant rapidement dans son abdomen.

Fin avril 2018, après un dîner, elle a été hospitalisée à l'HUMP suite à de fortes douleurs abdominales. La patiente a pu effectuer toute une série de  tests: gynécologie, gastro-entérologie, endocrinologie, vaisseaux sanguins thoraciques, cardiovasculaires, respiratoires…) afin de lui prescrire un traitement. Finalement, les chirurgiens de l'HUMP ont décidé de réaliser une intervention chirurgicale. Après plus de six heures de chirurgie, l’intervention a réussi au-delà des attentes. La tumeur géante, de 48 litres, a été extraite parfaitement (contenue dans 12 boîtes de 4 litres), avec 3 kg de tissus via une petite incision de quelques 10 cm.

Une intervention chirurgicale exceptionnelle.

Le docteur Lê Thi Kiêu Dung, chef du Département d'obstétrique de l'hôpital, chirurgienne principale de cette opération, a partagé: "en 34 ans, c’est la première fois que je traite un cas aussi exceptionnel. Toute mon équipe a dû réaliser cette chirurgie  avec la plus grande prudence, notamment pour le retrait de toutes le liquide afin de réduire la pression sur les poumons et d’éviter d’autres complications''.

''Heureusement, cette tumeur était bénigne. Pourtant, si cette patiente n’avait pas été traitée à temps, ses jours auraient été en danger en raison du poids de la tumeur faisant pression  sur de nombreux organes. Nous avons pris la décision d’intervenir en nous  basant sur nos forces: équipements médicaux modernes et haut niveau de qualification de nos chirurgiens'', a ajouté le docteur Nguyên Huu Thinh, chef du Bureau en recherche scientifique et de la formation de l'HUMP.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Champ de fleurs de sarrasin en banlieue de Hanoï Les champs de fleurs de sarrasin ont longtemps fait la beauté unique des provinces montagneuses du Nord. Mais aujourd’hui, les visiteurs peuvent admirer ces fleurs jusqu'en banlieue de Hanoï.