19/10/2018 01:25

>>Renforcer la communication sur la construction de "la Ceinture et la Route"
>>"La Ceinture et la Route" ne crée pas un piège de la dette pour les pays concernés

Les efforts de la Chine en matière de réduction de la pauvreté se sont élargis à l'étranger grâce à l'initiative "la Ceinture et la Route", alors que des programmes d'aide à long terme ont été mis en place en Asie du Sud-Est et en Afrique, a déclaré mardi 16 octobre un responsable d'une organisation caritative chinoise. La Fondation chinoise pour la réduction de la pauvreté, une organisation non gouvernementale à but caritatif supervisée par le bureau du Groupe dirigeant pour la réduction de la pauvreté et le développement du Conseil des Affaires d'État, a investi un total de 140 millions de yuans (20 millions de dollars) et mis en place des projets d'aide humanitaire et à long terme dans 20 pays et régions, dont le Népal, le Myanmar, le Cambodge, l'Éthiopie, le Soudan et l'Ouganda, a déclaré Chen Hongtao, secrétaire général adjoint de la fondation. La fondation a fourni aux écoles des repas gratuits, des ordinateurs et des bourses. Elle a également aidé les femmes via des formations à l'emploi, a expliqué M. Chen lors d'une interview accordée au Global Times à la veille de la cinquième journée nationale de lutte contre la pauvreté en Chine.

Xinhua/VNA/CVN

19/10/2018 01:24

>>Chine: neuf morts après le passage du typhon Rumbia dans l'Est et le Centre
>>Inondations au Japon: 199 morts, une gestion du risque à revoir

Les fortes pluies qui ont frappé le Nicaragua ce mois-ci ont causé au moins six morts, ont rapporté mercredi 17 octobre les médias locaux. Selon la Croix-Rouge nicaraguayenne, 496 foyers ont été évacués de la province septentrionale de Matagalpa, de la province occidentale de Leon et de la province centrale de Boaco lors des 24 dernières heures. Mercredi également, les travailleurs de la Croix-Rouge ont retrouvé le corps d'un homme identifié comme Stanislao Rivera, a déclaré le directeur de cette organisation, Auner Garcia. Rivera était porté disparu depuis mardi matin 16 octobre et sa mort a porté à six le nombre total de décès dus aux pluies. Ces derniers jours, la Croix-Rouge a envoyé 208 volontaires pour porter secours aux victimes, a précisé M. Garcia. "Nous avons mené ces efforts de concert avec les autorités locales et la Défense civile", a-t-il poursuivi. Mardi 16 octobre, le gouvernement nicaraguayen a lancé une alerte rouge, soit le plus haut niveau d'alerte, pour les six provinces proches du Pacifique et deux régions situées le long de la mer des Caraïbes. Mardi également 16 octobre, le Centre national des Ouragans (NHC) de Miami a annoncé la formation d'une zone de basse pression dans la région Pacifique du Nicaragua, avec une probabilité de 90% de devenir une tempête tropicale dans les cinq jours à venir. Le système dépressionnaire produit déjà des précipitations, selon les experts. Mardi 16 octobre, les autorités nicaraguayennes ont évacué quelques 800 personnes de la province de Matagalpa en raison de la crue d'une rivière. Les autorités ont déclaré que les pluies pourraient durer au moins 48 heures.


Xinhua/VNA/CVN

19/10/2018 01:20

>>Une étude confirme la fiabilité d'un test de diagnostic rapide du virus Ebola par l'OMS
>>Un médecin congolais récompensé en France pour ses travaux sur Ebola
>>Amélioration des compétences pour faire face à l’épidémie d’Ebola

L'épidémie d'Ébola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) ne constitue pas, à ce jour, une urgence de santé publique de portée internationale, a confirmé l' l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'issue d'une réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international tenue mercredi à Genève. Déclarée par les autorités congolaises le 1er aout dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC), la dernière épidémie d'
Ébola a également été constatée dans la province de l'Ituri, plus au Nord. Entre le 4 mai et le 15 octobre 2018, 216 cas d'Ébola (181 confirmés et 35 probables) ont été signalés en RDC. Au total, 139 décès sont survenus (104 confirmés et 35 probables). Le 28 septembre, l'OMS avait relevé le risque de propagation du virus en RDC, le qualifiant de "très élevé" aux niveaux national et régional. Neuf pays voisins de la RDC ont été informés qu'ils couraient un risque élevé de propagation et ont été aidés avec du matériel et du personnel, plus particulièrement l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud en ce qui concerne les activités de préparation. Lundi dernier 8 octobre, le chef de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a décidé de convoquer une réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international afin de lui demander son avis sur une possible déclaration d'urgence de santé publique de portée internationale.

AFP/VNA/CVN

19/10/2018 01:13

>>Fortune Global 500 : 115 entreprises chinoises figurent sur la liste en 2017
>>Sinopec ferme temporairement des champs pétrolifères

La société China Petrochemical Corporation (Sinopec Group) a dépensé 1,93 milliard yuans (environ 279 millions dollars) dans la réduction de la pauvreté au cours des trois dernières décennies, selon un livre blanc publié par la société. Sinopec a lancé 44 projets en 2017 pour stimuler le développement industriel, le tourisme rural, la formation de la main-d'oeuvre et l'éducation dans les districts frappés par la pauvreté, alors que la société s'est engagée à aider ces dernières. Quelque 30.000 personnes en ont bénéficié, a-t-on appris de son livre blanc sur la réduction ciblée de la pauvreté. Sinopec oeuvre contre la pauvreté depuis 1988, prêtant une attention particulière au développement de projets et à la réduction ciblée et approfondie de la pauvreté en fournissant des plates-formes et une aide au développement dans les industries allant de l'élevage à la culture agricole, en passant par le tourisme, selon la société. Elle a également investi dans la construction de 60 écoles dans ces districts et a financièrement aidé 12.107 étudiants entre 2002 et 2015.

Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 23:22

>>Philippines: le président autorise l’importation "sans entrave" de riz pour maîtriser l’inflation

Le gouvernement philippin a récemment ramené ses prévisions de la croissance économique cette année, tout en relevant ses prévisions d’inflation pour 2018 et 2019. Ce mouvement montre la prudence de Manille dans le contexte où la hausse élevée de l’indice des prix de consommation a des impacts négatifs sur son rythme de croissance. Le PIB a connu une croissance de 6% au deuxième trimestre de cette année, rythme le plus faible de ces trois dernières années; cela a posé de nouveaux défis au pays qui doit faire face à une inflation en hausse. Au lieu de 7% à 8%, l'objectif de croissance est maintenant abaissé à 6,5% - 6,9% pour 2018. Les objectifs de 7% à 8% entre 2019 et 2020 restent inchangés. Le même jour, le gouvernement philippin a revu à la hausse le taux d'inflation, dans une fourchette de 4,8% à 5,2%, contre de 4% à 4,5% prévu initialement. Le taux d'inflation pour 2019 devrait osciller entre 2% et 4%. Le taux d’inflation en septembre était de 6,7%, niveau record de la dernière décennie, en raison de la forte augmentation des prix des denrées alimentaires et des combustibles. Ce taux devrait poursuivre sa tendance à la hausse en octobre et atteindre un nouveau record au 4e trimestre de cette année. La croissance des exportations sera modeste, de 2% pour toute l'année, et de 6% pour 2019, soit nettement inférieur aux attentes de 9% par an.

VNA/CVN

18/10/2018 23:16

>>Venezuela: le député arrêté reconnaît son implication dans l'"attentat"
>>Attentat contre Maduro: la justice poursuivra ceux qui "conspirent contre la paix"
>>L'armée vénézuélienne proclame sa "fidélité indéfectible" au président Maduro

Le ministre vénézuélien de la Communication et de l'Information, Jorge Rodriguez, a confirmé mercredi 17 octobre l'arrestation de trois suspects impliqués dans la tentative d'assassinat ratée contre le président Nicolas Maduro en août dernier. Oswaldo "El Capi" Castillo, Wilder "Capo" Vasquez et Rafael Diaz, lieutenant-colonel retraité de l'armée de l'Air, ont été arrêtés, a indiqué M. Rodriguez. Avec ces arrestations, "le cerveau derrière la tentative d'assassinat est bien identifié", a déclaré le ministre, ajoutant que les personnes concernées sont associées à l'extrême-droite du Venezuela. Il a précisé que ces individus avaient également participé aux violentes manifestations qui ont eu lieu de 2014 à 2017. "Nous avons identifié et capturé deux groupes qui ont participé à la tentative d'assassinat", a déclaré M. Rodriguez, soulignant que les enquêtes se poursuivraient. Lors d'une cérémonie en extérieur organisée le 4 août pour commémorer le 81e anniversaire de la Garde nationale du Venezuela, deux drones chargés d'explosifs ont survolé la tribune présidentielle et ont détoné lorsque M. Maduro faisait un discours.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 23:03

>>Crimée: au moins 19 morts dans une tuerie dans un lycée technique

Le bilan de l'attaque contre un lycée dans la ville de Kertch en Crimée s'élève à 20 morts, alors que les autorités ont déclaré un deuil de trois jours, a rapporté jeudi la presse russe. "Au total 20 personnes ont été tuées, dont dix-sept ont été identifiées", a précisé Diliaver Melgaziev, directeur adjoint de l'administration de la ville de Kertch, cité par l'agence de presse Sputnik. Le responsable a fait savoir que dix personnes avaient été grièvement blessées, dont huit ont été identifiées. Selon ces reportages, un engin explosif inconnu a été déclenché mercredi 17 octobre aux alentours de midi heure locale (09h00 GMT) dans le Lycée polytechnique de Kertch. L'explosion a été accompagnée de coups de feu. Plus tard dans la journée de mercredi 17 octobre, le Comité d'investigation de Russie a indiqué qu'il s'agissait d'un "meurtre de masse", désignant comme auteur présumé un jeune homme de 18 ans, Vladislav Rosliakov. M. Rosliakov, étudiant en quatrième année à ce lycée, s'est suicidé après cette attaque, a fait savoir le comité. La Crimée a été intégrée à la Russie en mars 2014 après un référendum local. L'Ukraine affirme que la péninsule a en réalité été annexée.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:55

>>Côte d'Ivoire: Premier vol direct Abidjan - New-York après 20 ans d'interruption
>>Russie - Égypte : reprise des vols entre Moscou et le Caire
>>Premier vol direct sans escale entre l'Australie et l'Europe

Le premier vol direct entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) et la Chine devrait décoller le 23 octobre, ont déclaré des responsables de la compagnie aérienne nationale de la PNG, Air Niugini. La nouvelle liaison entre Port Moresby et Shanghai offrira aux voyageurs et aux hommes d'affaires chinois une nouvelle porte d'entrée dans ce pays du Pacifique Sud, a déclaré mercredi le Pdg d'Air Niugini, Tahawar Durrani. Reliant la Chine et le pays hôte de la réunion de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) 2018 en sept heures, le vol aller-retour devrait opérer deux fois par semaine tous les mardis et vendredis, a indiqué M. Durraini. "Ce service complètera nos vols internationaux existants vers l'Asie", a déclaré M. Durrani. "Il servira également aux milieux d'affaires et aux touristes chinois et de PNG, aux participants à l'APEC, ainsi qu'à des centaines d'étudiants de PNG faisant leurs études dans différentes villes chinoises, qui pourront désormais prendre des vols directs entre les deux pays", a estimé le responsable, ajoutant que son pays envisageait de profiter du lancement de ce vol pour stimuler le secteur touristique.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:55

>>Déraillement d'un TGV à Marseille: "plusieurs jours" avant un trafic normal
>>Le premier "bus intelligent" en circulation à titre d'essai en Chine

La Chine a approuvé la construction d'une ligne ferroviaire reliant Shanghai à Huzhou, dans la province du Zhejiang, afin de moderniser le réseau de transport du pays et de faciliter l'intégration socioéconomique dans les régions orientales, selon l'agence de planification économique du pays. Cette ligne longue de 163,54 km partira de la Gare Hongqiao de Shanghai, passera par Suzhou, dans la province du Jiangsu, et arrivera à Huzhou, a déclaré jeudi 18 octobre la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) dans un communiqué publié sur son site Internet. Conçue pour accueillir des trains roulant à une vitesse maximale de 350 km/h, elle devrait transporter environ 50 millions de passagers par an. Le projet nécessitera un investissement total de 36,8 milliards de yuans (5,33 milliards de dollars) et sera achevé dans quatre ans, selon la CNDR.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:53

>>Le FMI estime qu'il n'y a "aucune preuve" que la Chine manipule sa monnaie
>>Commerce: Donald Trump fustige la politique monétaire de l'UE et la Chine

Le Département américain du Trésor a déclaré mercredi 17 octobre qu'aucun grand pays partenaire commercial des États-Unis ne manipulait sa monnaie. Dans son rapport semestriel au Congès sur l'économie internationale et les politiques en matière de taux de change, le Trésor américain a conclu qu'aucun grand pays partenaire des États-Unis n'avait rempli les critères définissant la manipulation de devise durant les quatre derniers trimestres se terminant en juin 2018. Cependant, il a placé la Chine, l'Allemagne, l'Inde, le Japon, la République de Corée et la Suisse sur sa "liste de surveillance", ce qui signifie que leurs politiques de change doivent faire l'objet d'une surveillence étroite.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:53

>>Le chef de l'ONU déplore les victimes du cyclone Titli en Inde
>>Inde: 300.000 évacués face à un cyclone

Le bilan après le passage du cyclone Titli dans l'État d'Odisha, situé dans l'Est de l'Inde, s'élève à 57 morts, ont déclaré jeudi 18 octobre des responsables du gouvernement local. Parmi les 57 morts, 39 étaient issus du district de Gajapati, qui faisait partie des 16 districts touchés aux côtés de Kandhamal, Cuttack, Angul, Keonjhar et Nayagarh. Le cyclone a provoqué quelque 300 millions de dollars de dégâts matériels, a affirmé un porte-parole du gouvernement local. "Le gouvernement a lancé le processus de secours et de reconstruction et le ministre en chef Navin Patnaik a augmenté le montant de l'indemnisation aux familles des victimes à 13.588 dollars contre les 5.436 dollars initialement annoncés", a précisé le porte-parole. Le cyclone Titli a frappé la semaine dernière l'
État d'Odisha et son État voisin, l'Andhra Pradesh, avec des vents de surface soufflant à une vitesse de 140-150 km/h, et des rafales à 165km/h. Le cyclone a fortement ravagé les deux États, déracinant des arbres et des poteaux électriques.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:47

>>Le président du Soudan du Sud et le leader de l'opposition discutent à Khartoum 
>>Le Soudan et le Soudan du Sud s'engagent à coopérer pour une paix durable
>>Le Conseil de sécurité prend note de l'appui accru de l'ONU au Soudan et au Soudan du Sud

Le gouvernement soudanais a déclaré mercredi 17 octobre être prêt à reprendre les négociations avec l'opposition et les groupes armés du pays. Faisal Hassan Ibrahim, adjoint au président soudanais, s'est entretenu mercredi 17 octobre avec le chef du comité de haut niveau de l'Union africaine pour le Soudan (AUHIP), Thabo Mbeki. "Le gouvernement s'apprête à relancer les négociations avec les opposants et les groupes armés selon le calendrier fixé par la médiation africaine", a confié à la presse M. Ibrahim à l'issue de cet entretien. Celui-ci s'est focalisé sur la participation des signataires à l'accord de feuille de route proposé par l'Union africaine sur la préparation de la Constitution et de la loi électorale du Soudan, a-t-il fait savoir. Lors de l'entretien, ils ont également discuté des résultats des réunions entre M. Mbeki, le président de l'Appel du Soudan, Al-Saddiq al-Mahdi, et d'autres dirigeants de l'opposition, a-t-il poursuivi. En mars 2016, le gouvernement soudanais avait unilatéralement signé un accord de feuille de route proposé par l'AUHIP pour mettre fin à la guerre civile, mais les forces de l'opposition avaient refusé de le signer. En août 2016, les dirigeants de l'Appel du Soudan avaient signé l'accord de feuille de route à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, mais les discussions sur cette feuille de route ont été rompues plus tard dans la même année. L'Appel du Soudan, créé en décembre 2014, est une alliance regroupant les partis d'opposition soudanais majeurs et les groupes armés, dont le parti Oumma et le Congrès national, entre autres.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:46

>>L'ONU et l'UA conviennent d'approfondir leur partenariat
>>L'ONU, l'UA et l'UE ont aidé des milliers de migrants à quitter la Libye pour rentrer chez eux
>>L'ONU et l'UA appellent à lutter contre la violence à l'égard des femmes en Somalie

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'est engagé mercredi 17 octobre à travailler de concert avec l'Union africaine (UA) pour résoudre les problèmes de l'Afrique. Il a notamment évoqué les deux accords qui ont été signés par les deux organisations au cours des 18 derniers mois, le Cadre d'application du Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l'Agenda 2063, et le cadre ONU - UA pour un Partenariat amélioré en matière de paix et de sécurité. Rappelant que les deux organisations se consultaient de manière "étroite et régulière" et effectuaient des visites conjointes en Afrique sur diverses questions de paix et de sécurité, il a souligné que les politiques et les approches de l'UA et de l'ONU étaient "mieux alignées que jamais". "Il existe de fait de nombreuses synergies entre le Programme à l'horizon 2030 et l'Agenda 2063. Ils visent à résoudre les mêmes problèmes, et mettent en avant les mêmes solutions", a indiqué M. Guterres en référence à ces deux programmes de développement respectivement mis au point par l'ONU et l'UA. Il a souligné que les deux programmes aspiraient à "un continent prospère, pacifique et sûr", basé sur les droits de l'Homme, la bonne gouvernance et l'État de droit, et mettaient l'accent sur l'inclusion des jeunes et des femmes dans les processus de décision. Rappelant que les questions de financement étaient cruciales pour atteindre ces objectifs, le Secrétaire général a appelé tous les pays à honorer les engagements définis par le Programme d'action d'Addis-Abeba, un accord signé en 2015 en vue de financer le développement durable.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:46

>>Exemption de visa pour les citoyens vietnamiens et chiliens
>>Vietnam - Chili : exemption de visa pour les titulaires de passeports ordinaires

L'Iran a suspendu l'exemption de visa pour les ressortissants serbes quelques jours après que le pays des Balkans a recommencé à exiger des voyageurs iraniens qu'ils présentent un visa, a rapporté mercredi 17 octobre le quotidien Tehran Times. La pratique sera mutuellement mise en œuvre suite à la récente suspension, par la Serbie, de l'exemption de visa dont bénéficiaient les ressortissants iraniens, précise la même source. Le 10 octobre, se souciant du fait que certains Iraniens puissent "abuser du système" et en profiter pour entrer dans d'autres États européens, la Serbie a annoncé qu'elle allait mettre fin à l'exemption de visa pour les Iraniens. En août 2017, la Serbie avait cessé d'exiger des Iraniens des visas afin de stimuler le tourisme, d'améliorer la croissance et de tenter de conquérir des marchés à l'extérieur de l'Europe. Depuis l'entrée en vigueur du régime d'exemption de visa, la Serbie a accueilli plus de 15.000 ressortissants iraniens.


Xinhua/VNA/CVN

18/10/2018 22:45

>>Les déchets de la pêche commerciale dans le collimateur du G7
>>Le gouvernement thaïlandais va détruire 861 bateaux de pêche illégaux

Les garde-côtes djiboutiens (GCD) ont intercepté cette semaine 22 pêcheurs yéménites et leurs quatre embarcations pour pêche illégale dans les eaux territoriales de Djibouti, selon un communiqué des GCD publié mardi 16 octobre. Au cours de cette opération, les éléments des GCD ont saisi également à bord de ces bateaux plusieurs centaines de kilos de poissons. Selon la même source, les prévenus ont été placés en garde à vue dans les locaux de la brigade des recherches, d'investigations et des affaires judiciaires des GCD, et leurs embarcations ont été saisies et immobilisées au port de pêche dans l'attente d'une décision judiciaire. Les GCD mènent des missions quotidiennes de surveillance maritime en vue de lutter contre la pêche illégale, la pollution, l'immigration clandestine, la contrebande, la piraterie et le terrorisme maritime. Situé au croisement de la mer Rouge et de l'océan Indien, Djibouti, connu pour la richesse de ses ressources halieutiques, lutte sans relâche contre les pêcheurs yéménites qui viennent souvent pêcher illégalement dans ses eaux territoriales.


Xinhua/VNA/CVN

Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.