23/11/2017 22:59

>>Onze vaccins obligatoires : feu vert de l'Assemblée après des débats teintés d'émotion
>>France : onze vaccins obligatoires pour les enfants à partir du 1er janvier

La Cour constitutionnelle italienne a validé mercredi 22 novembre une loi votée cet été rendant 10 vaccins obligatoires pour l'entrée à l'école, rejetant un recours formé par la région Vénétie (Nord). Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite ou encore la rougeole sont obligatoires pour inscrire un enfant de moins de 6 ans à la crèche ou à la maternelle. De 6 à 16 ans, les parents des enfants non vaccinés risquent des amendes de 100 à 500 euros. Pour la Vénétie, cela constitue une atteinte au droit individuel à la santé. La région, depuis longtemps agitée par des poussées autonomistes, applique depuis dix ans un modèle fondé sur la liberté de choix après une information apportée aux familles.


AFP/VNA/CVN

23/11/2017 21:50

 >>Iran : un séisme de magnitude 5,3 frappe la province d'Ilam
>>Séisme de magnitude 7,0 au large de la Nouvelle-Calédonie, frayeur mais pas de dégâts

Un séisme de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter a eu lieu à 20 km au sud-est d'Ula, en Turquie, mercredi 22 novembre à 20h22 heure GMT, a annoncé l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS). L'épicentre, d'une profondeur de 10,0 km, a été localisé à 37,0413 degrés de latitude nord et à 28,6385 degrés de longitude est.

 

Xinhua/VNA/CVN

23/11/2017 16:57

>>Cuba et la RPDC signent des accords pour élargir leurs relations commerciales

Cuba et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) se sont engagés mercredi 22 novembre à renforcer leurs relations bilatérales alors que les deux pays font face à une escalade des tensions politiques avec les États-Unis. Lors d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères de la RPDC, Ri Yongho, le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a réitéré que selon La Havane la question nucléaire dans la péninsule coréenne ne peut être résolue que par le dialogue et les négociations. "Cuba plaide pour la paix et la stabilité politique sur la péninsule coréenne", a-t-il indiqué. Le ministre cubain a également rejeté "les sanctions unilatérales" et l'inclusion de la RPDC dans la liste des pays soutenant le terrorisme par l'administration Trump il y a deux jours. "Nous réitérons notre respect pour la souveraineté et l'indépendance de l'État, (et) l'autodétermination de son peuple, et rejetons l'utilisation de la force contre tout pays", a ajouté M. Rodriguez. Selon le ministre cubain, les relations entre La Havane et Pyongyang se sont développées de manière satisfaisante sur la base de l'amitié établie par les dirigeants des générations précédentes des deux pays.


Xinhua/VNA/CVN

23/11/2017 16:56

>>Pékin lance de nouvelles lignes de bus non-stop

La ligne 17 du métro de Pékin, la plus longue liaison ferroviaire en construction à Pékin, entrera en service en 2021, ont affirmé mercredi 22 novembre les autorités municipales. La ligne, longue de 49,7 kilomètres, part du parc scientifique de l'avenir de Pékin dans l'arrondissement de Changping et arrive à Yizhuang, dans le sud-est de la ville. Elle comptera 20 stations et pourrait circuler à une vitesse de 100 kilomètres par heure, a indiqué le bureau du siège de la construction des grands projets de Beijing. La ligne, qui desservira les arrondissements de Changping, de Chaoyang, de Dongcheng et de Tongzhou, réduira la pression sur les lignes de métro actuelles, selon le bureau. Le relogement des habitants est en cours, a ajouté le bureau.

Xinhua/VNA/CVN

23/11/2017 16:55

>>Cambodge : lancement des élections locales

Les bureaux de vote pour les élections locales en Algérie se sont ouverts jeudi 22 novembre à 08h00 (07h00 GMT), et ce jusqu'à 19h00 (18h00 GMT) sur l'ensemble du territoire national. Quelque 23 millions d'Algériens sont invités à élire leurs futurs représentants au niveau des 1.541 Assemblées populaires communales (APC) et 48 Assemblées populaires de wilayas (APW, départementales) pour un mandat de cinq ans.


Xinhua/VNA/CVN

23/11/2017 16:20

>>Nigeria : le bilan de l’effondrement d’une église dépasse les 100 morts
>>Trois ouvriers portés disparus après l’effondrement d'une mine d'or

Cinq personnes ont été tuées et trois autres blessées à la suite de l'effondrement d'un échafaudage mercredi après-midi 22 novembre sur un chantier de la province chinoise du Hubei (Centre), ont annoncé jeudi les autorités locales. L'accident s'est produit à Jianshi alors que des ouvriers démantelaient un ancien immeuble de bureaux de la succursale de la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC) dans le district, selon le gouvernement de Jianshi. Jeudi 23 novembre à 6h40, les secouristes ont trouvé les personnes piégées, trois hommes et deux femmes, dont la mort a été confirmée, selon le gouvernement local. Six personnes liées à l'accident ont été mises en garde à vue par la police. Une enquête approfondie est en cours.

Xinhua/VNA/CVN

22/11/2017 21:19
>>L'ASEAN+3 intensifie la coopération dans la lutte contre le terrorisme

Le ministre australien de la Justice, Michael Keenan, a annoncé mercredi 22 novembre la création d'un groupe de mission d’Asie du Sud-Est pour lutter contre le financement du terrorisme. Ce groupe a pour mission de connecter les unités de renseignement financier dans toute la région pour empêcher que des sources de fonds de plus en plus importantes viennent financer des activités terroristes. L’accord de création dudit groupe a été signé par l’Australie et six pays d’Asie du Sud-Est que sont la Malaisie, les Philippines, l’Indonésie, le Brunei, la Thaïlande et Singapour. S’exprimant lors du Sommet contre le financement du terrorisme à Kuala Lumpur (en Malaisie) réunissant des représentants de 35 pays, le ministre Michael Keenana a précisé que le but de la création de ce groupe était de couper les sources de financement versés à l’État islamique et à d'autres organisations terroristes. Dans un rapport évaluant les risques régionaux, le Centre de rapports et d'analyses sur les transactions de l'Australie (AUSTRAC) a noté qu’entre 2014 et 2015, plus d’un million de dollars avaient été envoyés aux groupes extrémistes en Indonésie ; 536 affaires de transfert d’argent obscures en Australie et 205 autres à Singapour.
 
VNA/CVN
22/11/2017 21:08
 >>Gambie : le nouveau président Adama Barrow rentrera "dès que possible"
>>Gambie : l'ex-président Yahya Jammeh s'exile en Guinée équatoriale

Le ministère gambien des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Gambiens à l'étranger a condamné mardi 21 novembre dans un communiqué les ventes aux enchères de migrants africains comme esclaves en Libye. Le ministère "dénonce dans les termes les plus fermes l'esclavage sous toutes ses formes et considère cette pratique comme une violation flagrante des droits humains et de la dignité humaine. De tels actes inhumains et dégradants sont contre les hautes valeurs de liberté, justice et respect des droits humains chères à toutes les sociétés civilisées", indique le communiqué. Le ministère appelle les autorités libyennes, l'Union africaine, l'ONU et la communauté internationale à entamer immédiatement des enquêtes approfondies dans le but de mettre un terme à ces atrocités qui n'ont pas leur place à notre époque. Le ministère "souhaite réitérer que l'esclavage sous toutes ses formes ne sera pas toléré et appelle la communauté internationale à condamner cette pratique afin de garantir la paix mondiale, la sécurité et le respect des droits humains", ajoute le texte.
 
Xinhua/VNA/CVN
22/11/2017 20:44
>>Crise au Liban : Saad Hariri va rentrer à Beyrouth pour clarifier sa position

Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé mardi soir 21 novembre à Beyrouth, après avoir démissionné de son poste le 4 novembre dans une déclaration télévisée surprenante depuis la capitale saoudienne, Riyad. M. Hariri a quitté Paris mercredi matin 22 novembre et s'est rendu en Égypte, où il a rencontré le président Abdel Fattah al-Sissi, avant de se rendre à Chypre pour une visite imprévue et une rencontre avec le président chypriote, Nicos Anastasiades. M. Hariri a annoncé sa démission le 4 novembre depuis Riyad, expliquant sa décision par les activités armées intérieures et extérieures du Hezbollah, une milice libanaise chiite soutenue par l'Iran, et représentée par plusieurs ministres et associés au sein du gouvernement et du Parlement libanais. Lors de son discours de démission, il a également affirmé avoir eu vent d'un projet d'assassinat le visant. Son père, le défunt Premier ministre Rafic Hariri, a été assassiné en 2005. Un tribunal international enquête toujours sur cette tragédie. Le Hezbollah et l'Iran ont soutenu que M. Hariri était retenu contre son gré et avait été forcé à la démission par Riyad, ce que M. Hariri a démenti dans une interview télévisée à Riyad, ainsi qu'après sa rencontre avec le président Macron à Paris. Le président libanais Michel Aoun a refusé d'accepter la démission de M. Hariri, déclarant que celle-ci est anticonstitutionnelle, car elle n'a pas été présentée au Liban.
 
Xinhua/VNA/CVN
22/11/2017 20:44
>>Les cours du pétrole terminent à New York au plus haut depuis avril
>>Les prix du pétrole terminent en nette hausse à New York

Les prix du pétrole ont augmenté mardi 21 novembre alors que les investisseurs attendent l'importante réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), prévue la semaine prochaine. Les membres de l'OPEP et d'autres grands producteurs de pétrole menés par la Russie se rencontreront le 30 novembre pour décider s'il doivent prolonger les restrictions actuelles sur les prix du pétrole. En effet, le groupe a limité la production depuis le début de l'année dans le but de mettre fin à l'offre excédentaire globale. L'accord devrait être étendu à l'ensemble de l'année 2018. Parallèlement, la faiblesse du dollar a stimulé le sentiment du marché pour le pétrole vendu en dollars. L'indice du dollar, qui compare la valeur du billet vert face aux six monnaies principales, a récemment enregistré une baisse de 0,14%. Pour livraison en janvier, le West Texas Intermediate a augmenté de 0,41 dollar, se stabilisant à 56,83 dollars le baril sur la Bourse NYMEX de New York. Le baril de Brent, pour livraison en janvier, a quant à lui augmenté de 0,35 dollar, passant à 62,57 dollars sur la Bourse ICE Futures Exchange de Londres.
 
Xinhua/VNA/CVN
22/11/2017 15:23
>>Japon : un siège de Boeing 747 pour se consoler de sa disparition des cieux
>>Lufthansa réceptionne son premier gros porteur Boeing 747-8

Deux avions Boeing 747 ont été vendus aux enchères mardi 21 novembre en Chine pour plus de 40 millions d'euros... sur le principal site chinois grand public de commerce en ligne. Les appareils appartenaient à une société de transport, Jade Cargo International, qui avait fait faillite en 2013. La vente avait débuté lundi 20 novembre sur Taobao, la plateforme phare du leader local de l'e-commerce Alibaba, parfois surnommée "le eBay chinois". C'est la compagnie chinoise SF Airlines, branche du géant national de la livraison de colis SF Express, qui a racheté les deux avions de fret pour un total de plus de 320 millions de yuans (41 millions d'euros), a indiqué un tribunal de Shenzhen (sud de la Chine), cité par l'Agence de presse Chine nouvelle. Un troisième Boeing 747 était également mis à prix, mais sa vente avait été annulée car un seul acheteur s'était déclaré intéressé. Les appareils avaient été mis aux enchères à six reprises depuis octobre 2015 lors de ventes classiques, mais sans trouver d'acquéreur, a précisé l'agence de presse Chine nouvelle. "Ces ventes réussies de Boeing 747 constituent de bons exemples à suivre à l'avenir pour les ventes judiciaires d'avions en Chine", s'est félicité Long Guangwei, vice-président du tribunal, cité par Chine nouvelle. Taobao domine à 90% le marché des échanges de particuliers à particuliers sur l'Internet chinois. La quasi-totalité des tribunaux chinois se sont enregistrés sur la plateforme de ventes de justice de Taobao depuis sa création en 2012, selon Chine nouvelle. Mais c'est la première fois qu'un avion cargo Boeing faisait l'objet d'une telle transaction.
 
AFP/VNA/CVN
22/11/2017 15:07
>>Goldman Sachs envisage d'échanger des bitcoins
>>Bitcoin : la Chine durcit le ton, le cours plonge, une plateforme s'arrête

L'Office national des changes a annoncé l'interdiction des transactions en monnaie virtuelle (bitcoin) au Maroc, pays où les opérations de change sont étroitement contrôlées. "Les transactions effectuées via les monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation, passible de sanctions et amendes", a souligné dans un communiqué l'Office des changes, disant avoir constaté "l’utilisation par certaines personnes physiques et morales des monnaies virtuelles dans la réalisation de leurs transactions financières". Le coup de sifflet des autorités intervient alors qu'une société de services numériques, la MTDS, a annoncé la semaine dernière qu'elle acceptait le bitcoin pour le paiement de ses prestations, une annonce qui a fait grand bruit dans les médias locaux.  Contrairement aux devises physiques telles que l'euro ou le dollar, les bitcoins ne sont régis par aucune banque centrale. Sans existence physique, cette monnaie virtuelle ne s'appuie pas sur la signature d'un État ou d'une institution et tire sa valeur de l'inviolabilité du protocole informatique qui l'a créé, la blockchain. "S’agissant d’un système de paiement occulte et non adossé à un organisme financier, le recours aux monnaies virtuelles comporte d’importants risques pour leurs utilisateurs", a encore fait valoir l'Office.
 
AFP/VNA/CVN
22/11/2017 14:29
>>Les États-Unis continuent à chercher une solution pacifique
>>Les États-Unis restent ouverts au dialogue avec la RPDC

Mardi 21 novembre, au cours d'une conversation téléphonique, le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump ont échangé des points de vue sur la question nucléaire en péninsule de Corée, et ont souligné la nécessité de parvenir à une solution par la négociation et par des moyens diplomatiques, a déclaré le Kremlin. Les deux présidents ont convenu de poursuivre leur coopération antiterroriste, et de coordonner les efforts des services spéciaux des deux pays. M. Poutine a informé son homologue américain de sa rencontre avec le président syrien Bachar al-Assad, lundi 20 novembre à Sotchi, en Russie. Durant la rencontre, le dirigeant syrien a réaffirmé son engagement en faveur d'un processus politique, d'une réforme constitutionnelle et de nouvelles élections présidentielles et législatives. M. Poutine a également dit à son interlocuteur que la Russie adhérait pleinement à l'accord sur le nucléaire iranien, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint. Les deux hommes ont en outre abordé des sujets comme l'Ukraine et l'Afghanistan. "Les deux parties se sont déclarées satisfaites de cette conversation téléphonique, qui a été professionnelle et instructive", a affirmé le Kremlin.
 
Xinhua/VNA/CVN
21/11/2017 18:49

>>Zimbabwe : Mugabe déjoue tous les pronostics en s'accrochant au pouvoir
>>Zimbabwe : Mugabe rencontre l'armée après des manifestations massives

L'ancien vice-président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, limogé il y a deux semaines, a appelé mardi 21 novembre le président Robert Mugabe à démissionner et indiqué qu'il ne rentrerait pas dans son pays tant que sa sécurité ne serait pas garantie. "J'invite le président Mugabe à tenir compte des appels lancés par le peuple à sa démission de façon à ce que le pays puisse avancer et préserver l'héritage" du chef de l'État, a déclaré M. Mnangagwa dans une déclaration remise à la presse. M. Mnangagwa a été écarté le 6 novembre, sur insistance de la Première dame Grace Mugabe qui lui disputait la succession du président âgé de 93 ans. Son éviction a provoqué l'intervention de l'armée, qui contrôle le pays depuis la nuit du 14 au 15 novembre. Dans son texte, Emmerson Mnangagwa, à l'étranger depuis son limogeage, a confirmé qu'il était en contact avec le président Mugabe, ainsi que l'avait relevé lundi soir 20 novembre le chef d'état-major de l'armée, le général Constantino Chiwenga.

APS/VNA/CVN

 

21/11/2017 13:39
>>Guinée : 132 migrants guinéens rapatriés de Libye par l'OIM
>>Guinée : au moins trois morts dans un effondrement dans une exploitation minière anarchique

En Guinée, plus de 1,5 million d'enfants et adolescents âgés de 6 à 16 ans n'ont jamais été à l'école pour apprendre à lire, écrire et compter, selon les statistiques du ministère de l'Enfance publiées lundi 20 novembre, à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance. De même, 25% des enfants de moins de 5 ans n'ont pas été enregistrés à l'état civil en 2016 et seulement 26% des enfants âgés de moins de 5 ans ont reçu tous les vaccins requis contre certaines maladies à potentiel épidémique. La Guinée, qui a ratifié la convention relative aux droits des enfants, a mobilisé les partenaires au développement, les ONG défendant les droits des enfants et les autorités guinéennes pour célébrer la Journée mondiale de l'enfance sous le thème "Children take over - Les enfants prennent les commandes". Pour marquer cette célébration, le ministère de l'Action sociale, de la Promotion féminine et de l'Enfance, en collaboration avec le fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) compte offrir une opportunité unique à 114 enfants "députés", les invitant à participer à la session parlementaire du lundi 20 novembre pour y défendre l'amélioration des secteurs sociaux qui affectent leur vie et celle de leurs familles.
 
Xinhua/VNA/CVN
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.