25/04/2016 17:07
Devant l’évolution complexe du virus Zika, le ministère de la Santé a créé huit groupes de travail intersectoriels pour examiner la prévention et la lutte contre ce virus et la dengue dans les localités, et soutenir ces dernières dans la mise en œuvre de plans de prévention.
>>Hô Chi Minh-Ville déclare la fin de l’épidémie de Zika au niveau de quartier
>>Khanh Hoa : fin de l’épidémie de Zika au niveau communal

Pulvérisation d'insecticides à la ville de Huê. Photo : Hô Câu/VNA/CVN

Jusqu’au 22 avril, les groupes de travail ont examiné les plans d’action de prévention et de lutte contre le virus Zika dans de nombreuses villes et provinces telles que Hanoi, Hai Phong (Nord), Thanh Hoa, Hà Tinh, Thua Thiên-Huê, Dà Nang, Binh Dinh, Phu Yên, Khanh Hoa, Binh Thuân (Centre), Dak Lak (hauts plateaux du Centre), Hô Chi Minh-Ville, Cân Tho, Dông Nai, Binh Duong, An Giang (Sud).

Selon les rapports de ces groupes, la plupart des localités, villes et provinces ont élaboré un plan d’action et ont bien mis en œuvre les activités de prévention et de lutte contre ce virus et la dengue. Les Comité populaires de différents échelons ont participé activement, renforcé la coordination intersectorielle et déployé les ressources nécessaires pour les mesures de prévention applicables.

Les secteurs de la santé des localités ont également respecté les indications professionnelles et la direction du ministère de la Santé.

Les groupes de travail ont demandé aux localités, villes et provinces de renforcer la supervision et le contrôle de la prévention et de la lutte contre les épidémies, d’améliorer l’efficacité des mesures préventives ainsi que la communication auprès de la population.

En fait, certaines mesures préventives doivent être prises telles que la généralisation de l'emploi de moustiquaires, la suppression de tous les contenants susceptibles de retenir l’eau pour limiter au maximum les lieux de reproduction des moustiques... Par ailleurs, les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes.

Concernant cette épidémie, Hô Chi Minh-Ville et la province de Khanh Hoà ont récemment déclaré la fin de l’épidémie de virus Zika au niveau des communes et quartiers, qui avait commencé le 5 avril dans ces localités.

Le virus Zika se transmet à l’être humain par la piqûre d’un moustique infecté du genre Aedes aegypti et albopictus (dit moustique-tigre), lesquels sont également vecteur de la dengue, du Chikungunya et de la fièvre jaune. Actuellement, il n'y a pas de vaccin ou médicament spécifique pour traiter la maladie.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.