22/08/2017 15:59
Le chef adjoint du Département général de la sylviculture Cao Chi Công a récemment présidé une conférence thématique sur le thème «Mise en œuvre du projet d’amélioration de la capacité de gestion du réseau de réserves et d’intensification de la préservation urgentes des espèces de primates d’ici 2025, vision 2030».
>>Des efforts conjoints pour protéger les derniers éléphants sauvages au Vietnam
>>Pour bien préserver les zones ornithologiques importantes au Vietnam
>>La Réserve naturelle de Son Trà, bastion du «singe aux cinq couleurs»

Les centres de soins pour animaux sauvages jouent le rôle important dans la préservation des espèces de primates au Vietnam d’ici 2025.
Photo : Sy Tuyên/VNA/CVN

Approuvé par le gouvernement vietnamien, le projet a été mis en œuvre par le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural en coordination avec son homologue des Ressources naturelles et de l’Environnement, les autorités locales et les Comités de gestion des réserves.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), près de 90% des 25 espèces de primates au Vietnam sont actuellement menacées d’extinction en raison du braconnage, du trafic et de la destruction de leur habitat. Sept espèces sont en danger critique d'extinction, 9 en danger et 7 risquent d'être menacées prochainement.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.