10/07/2018 10:14
Le bilan provisoire des très violentes pluies qui se sont abattues sur le Japon, les plus graves depuis plus de 30 ans, est monté mardi matin 10 juillet à 122 morts, a annoncé une agence gouvernementale.
>>Intempéries au Japon: Abe annule une tournée dans quatre pays
>>Japon: au moins 100 morts, difficiles opérations de secours

Une maison endommagée dans la zone de Kumano, dans la préfecture d'Hiroshima, au Japon, le 09 juillet 2018.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les recherches se poursuivent dans la partie sinistrée de l'ouest de l'archipel où l'on est toujours sans nouvelles de plusieurs dizaines de personnes.

Les précipitations inédites enregistrées entre vendredi 6 juillet et dimanche 8 juillet ont entraîné de terribles inondations, des coulées de boue et autres dégâts majeurs qui ont piégé de nombreux habitants, même si des ordres non contraignants et recommandations d'évacuer avaient été émis à l'intention de millions de personnes.

Un franc soleil est revenu, mais il complique les opérations de secours, en raison des risques très forts d'insolation et de coups de chaleur.

Lundi 9 juillet, quelque 73.000 pompiers, policiers et soldats, 20.000 de plus que la veille, s'affairaient sur le terrain, le désastre s'étendant à plusieurs provinces sur des terrains parfois très accidentés.

Les éboulements ont entraîné avec eux des maisons totalement détruites au passage, la boue a recouvert des quartiers entiers, les cours d'eau en furie sont sortis de leur lit et ont complètement noyé des quartiers entiers de villes et de villages, montant jusqu'au milieu du premier étage des maisons, avant de redescendre en ayant tout saccagé.

Des records de pluviométrie ont été enregistrés en 72 heures dans 118 points d'observations répartis dans une quinzaine de préfectures.

Près de 70% du territoire nippon est constitué de montagnes et de collines. Beaucoup d'habitations sont construites sur des pentes abruptes ou des plaines inondables, bref des zones à risque.

Sans compter que de nombreuses maisons japonaises sont en bois, notamment, mais pas seulement, les habitations traditionnelles en zone rurale.

Face à la gravité de la situation, le Premier ministre Shinzo Abe "a décidé d'annuler une tournée prévue à partir de mercredi en Belgique, France, Arabie Saoudite et Égypte", afin de donner la priorité "au sauvetage des sinistrés et à la reconstruction", a déclaré le porte-parole du gouvernement au cours d'une conférence de presse.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante