27/11/2018 15:44
Les entreprises vietnamiennes ont davantage d'opportunités de participer à la chaîne de valeur mondiale grâce à la politique vietnamienne en matière d'attraction des investissements directs étrangers, associée aux conventions commerciales signées.

Le représentant du MIC présente la situation actuelle des technologies de l'information au Vietnam.

Pourtant, les problématiques, telles que les technologies et la gestion anachronique, empêchent les entreprises de rejoindre cette chaîne de valeur. Ces constatations ont été débattues lors de la conférence "Produits et services informatiques vietnamiens dans la chaîne de valeur mondiale: opportunités et défis" organisée par le ministère de l'Information et de la Communication (MIC) le 22 novembre à Hô Chi Minh-Ville.

Le secteur des technologies de l’information continue d’être un secteur économique durable, en forte croissance, ayant un chiffre d’affaires élevé. En 2017, le nombre total d'entreprises est de plus de 28.000 et le chiffre d'affaires total de l'industrie informatique a atteint 91,6 milliards USD (en hausse de 35% par rapport à 2016), dont 81,6 milliards de dollars pour l'industrie du matériel électronique, 3,8 milliards de dollars pour les logiciels.

Selon Tô Thi Thu Huong, directrice adjointe du Département des technologies de l'information (MIC), pour la révolution 4.0, le développement d'une chaîne de valeur dans l'industrie des technologies de l'information (ITI) est considéré comme la clé du succès. Au fil des dernières années, le pays s’est concentré sur le développement des entreprises vietnamiennes pour améliorer leur compétitivité et leurs participations à la chaîne de valeur mondiale (CVM).

Cependant, Tô Thi Thu Huong a déclaré que les inconvénients des entreprises vietnamiennes sont le manque de connaissances et d'expérience dans la vente de produits aux clients des marchés étrangers, ainsi que dans la production des produits de qualité supérieure à des prix raisonnables. En plus, les entreprises vietnamiennes manquent de ressources humaines qualifiées. C'est pourquoi les entreprises d'IDE doivent encore "accompagner" des annexes lorsqu'elles se présentent au Vietnam.

La production des accessoires de PC reste faible au Vietnam.

Hoàng Minh Tri, directeur général de JSC 4p Electronics, a déclaré que le défi du secteur des TI au Vietnam est que la plupart des entreprises vietnamiennes utilisaient encore des technologies dépassées, sans investir et en appliquant une technologie de gestion avancée à la production. Ainsi les entreprises nationales ne peuvent pas répondre aux exigences des entreprises étrangères en matière de prix et de qualité de produit.

Selon le MIC, certains groupes ne prêtent pas beaucoup d'attention à l'investissement et au développement d'entreprises auxiliaires au Vietnam. Alors, il faut ajuster certaines politiques, notamment pour renforcer les mécanismes de transfert et de coopération dans les activités de recherche et développement pour des entreprises d’IDE.

En ce qui concerne la participation à la chaîne de valeur mondiale, Hoàng Minh Tri  a ajouté qu’il était nécessaire de créer un environnement favorable aux entreprises auxiliaires. Plus précisément,  c’est un environnement égalitaire pour les entreprises aux fonds étrangers et celles nationales. Pour les PME,  il faut avoir des services de soutien en termes de comptabilité, de fiscalité, ainsi que réduire le nombre de règlements administratifs.

Lors de la conférence, les représentants des groupes informatiques internationaux au Vietnam ont également montré  des opportunités pour que les entreprises vietnamiennes puissent participer à leur chaîne de production.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville