07/07/2020 15:20
Les secours ont poursuivi mardi 7 juillet leur "course contre la montre" dans l'île de Kyushu (Sud-Ouest du Japon) pour sauver des habitants bloqués par des inondations et glissements de terrain ayant fait au moins 50 morts, alors que de fortes pluies persistaient.
>>Des dizaines de morts et disparus lors d'inondations et glissements de terrain
>>Quinze personnes retrouvées sans vie en raison d'inondations dans le Sud-Ouest du Japon

Les secouristes luttent contre le temps pour secourir les personnes bloquées.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, a confirmé mardi 7 juillet la mort de 50 personnes, tandis que deux autres étaient en arrêt cardio-respiratoire, un terme employé au Japon pour évoquer un décès pas encore officiellement constaté par un médecin. Par ailleurs, 14 personnes étaient toujours portées disparues.

De fortes pluies devaient persister dans les prochains jours et traverser le pays d'ouest en est, a prévenu l'Agence météorologique japonaise, tout en abaissant d'un cran son niveau d'alerte inondations et glissements de terrain, qu'elle avait auparavant élevé au maximum.

"C'est une course contre la montre", a résumé Yutaro Hamasaki, un responsable de la région de Kumamoto, la plus durement frappée par les inondations dès samedi matin 4 juillet dans l'île de Kyushu. "Nous devons vraiment accélérer la cadence car le temps presse. Nous n'abandonnerons pas".

De fortes pluies ont causé des dommages sur une grande partie de l'île de Kyushu. Photo : AFP/VNA/CVN

Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé le doublement des effectifs de secours mobilisés (policiers, pompiers, gardes-côtes et membres des Forces japonaises d'autodéfense), passés à 80.000. 

Chaussures flottantes

Des cours d'eau en furie ont balayé des ponts et rendu des routes impraticables à Kyushu, forçant les secouristes à intervenir en canots ou en hélicoptère seulement.

À Omuta (nord-ouest de Kyushu), des dizaines d'enfants ont passé la nuit de lundi 6 juillet à mardi 7 juillet à l'étage de leur école primaire, après l'inondation du rez-de-chaussée du bâtiment. Ils ont été secourus mardi matin 7 juillet.

"Les armoires à chaussures ont été emportées (par les eaux, NDLR) et des chaussures flottaient", a témoigné une fille de 11 ans interrogée par un journal local. "Des enfants pleuraient parce qu'ils s'inquiétaient de ne pas pouvoir rentrer à la maison et les fortes pluies leur faisaient peur".

Kentaro Oishi, qui propose habituellement des excursions de rafting aux touristes à Hitoyoshi, a expliqué avoir été appelé en renfort pour aider des habitants bloqués par les eaux. "Je fais du rafting depuis 20 ans, mais je n'aurais jamais imaginé" naviguer dans les rues de la ville".

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Le secteur touristique se joint au combat contre le COVID-19 Vu la situation épidémique compliquée dans le monde ainsi qu’au Vietnam, le secteur touristique de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) respecte bien les règles fixées dans le cadre de la lutte et la prévention du COVID-19.