26/03/2020 16:18
Le 26 mars, le ministère de la Santé a publié une annonce d’urgence sur des lieux à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville que des personnes contaminées par le nouveau coronavirus avaient fréquentés.
>>Le Vietnam peut réaliser un millier de tests du coronavirus chaque jour
>>Sept nouveaux cas de COVID-19 au Vietnam, portant le total à 148

Une annonce d’urgence sur des lieux à Hanoï et Hô Chi Minh-Ville que des cas de COVID-19 avaient fréquentés.
Photo : MDS/CVN
Des patients étaient allés, à Hanoï, au restaurant "173 Thai Hà" (qui vend du bun dau mam tôm - nouilles blanches avec morceaux de tofu rissolé) situé dans la ruelle N°13, rue Thai Hà le 13 mars, entre 12h et 14h ; au restaurant de "miên luon" (vermicelles translucides aux anguilles des marais séchées accompagné de germes de soja) au 42 de la même rue le 19 mars, de 9h à 10h ; au restaurant de viande rôtis sur des brochettes au 31A, rue Hô Dac Di le 15 mars, de 17h à 20h ; au supermarché Vinmart dans le centre commercial Vincom, rue Pham Ngoc Thach, le 15 mars, de 20h à 22h.

À Hô Chi Minh-Ville, des personnes contaminées avaient fréquenté le Buddha Bar&Grill, rue Thao Diên, 2e arrondissement,  les 14 et 15 mars de 22h à 2h30 ; au FV Saigon Clinic, 1er arrondissement, le 21 mars de 9h à 10h.

Le ministère recommande à toutes les personnes présentes dans ces lieux le même jour et dans le même créneau horaire de contacter immédiatement les centres locaux de contrôle des maladies. Auparavant, le ministère de la Santé avait publié sept annonces d’urgence visant les passagers de 28 vols ayant contenu des cas de COVID-19.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.