29/08/2018 23:00
Le Vietnam et d’autres pays au même niveau de développement ne devraient plus considérer la main-d’œuvre bon marché comme une stratégie pour maintenir leur compétitivité sur le marché, a déclaré Justin Wood, membre du Comité exécutif du Forum économique mondial (WEF).
>>Contrôle des infrastructures pour l'organisation du Forum économique mondial sur l’ASEAN
>>Le Forum économique mondial sur l'ASEAN 2018 répond aux intérêts communs
>>L'ASEAN appelée à promouvoir l’entrepreunariat à l'ère de l'industrie 4.0

Justin Wood, qui est directeur de la région Asie-Pacifique du WEF. Photo: VNA/CVN
Justin Wood, qui est directeur de la région Asie-Pacifique du WEF, a fait ces remarques dans une récente interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Genève, en Suisse, au seuil du Forum économique mondial sur l’ASEAN (WEF-ASEAN 2018) prévu du 11 au 13 septembre à Hanoï.

Selon lui, la recherche de nouveaux avantages concurrentiels à l’ère de la technologie moderne est un enjeu politique majeur pour le Vietnam et l’ASEAN en général, car la main-d’œuvre bon marché n’est plus une stratégie réalisable. Justin Wood a déclaré que le WEF a signé en janvier 2017 avec le gouvernement vietnamien un accord sur l’organisation du WEF-ASEAN 2018.

Un tel événement important nécessite beaucoup de temps pour sa préparation, a-t-il indiqué, ajoutant qu’un travail important consiste à décider de son thème "ASEAN 4.0: l’entrepreneuriat et la quatrième révolution industrielle".

Cette édition proposera 53 séances, a-t-il dit, ajoutant que plus de 900 participants y sont attendus, y compris des délégués des secteurs public, gouvernemental, privé et civil ainsi que des entrepreneurs, experts et décideurs de plus de 40 des pays. Elle devrait accueillir plus de 90 représentants gouvernementaux et huit présidents et Premiers ministres.

Rôle important de l'industrie 4.0

Le WEF-ASEAN 2018 mettra l’accent sur l’importance de l’industrie 4.0 pour les 10 pays membres de l’ASEAN, en cherchant à répondre comment les changements apportés par l’industrie 4.0 devraient-ils être compris et quelles actions les dirigeants de l’ASEAN devraient-ils prendre.

Justin Wood a souligné que l’industrie 4.0 affecte tous les pays du monde, des plus riches et des plus modernes aux plus pauvres et aux moins développés. Cependant, les nouvelles technologies entraîneront des impacts différents selon les pays, qui font l’objet d’études.


L’ère des nouvelles technologies a posé d’importantes questions de politique, et le prochain WEF-ASEAN sera l’occasion de discuter et de mieux comprendre les étapes à suivre, a-t-il déclaré.

Le WEF a été créé en 1971 en tant que fondation à but non lucratif dont le siège est à Genève, en Suisse. Le forum engage notamment des dirigeants d’entreprise, des responsables politiques du monde entier ainsi que des intellectuels et des journalistes à définir des agendas mondiaux, régionaux et industriels.

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) qui a été fondée en 1967, regroupe Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.