06/03/2020 22:52
>>L’Indonésie cherche à réduire les impacts du COVID-19 sur son économie
>>COVID-19 : l’Indonésie confirme le premier cas de contamination

Le gouvernement indonésien pourrait placer en quarantaine les personnes infectées par le COVID-19 sur l'île inhabitée de Galang, qui fait partie de l'archipel de Riau, a annoncé le commandant en chef de l'armée indonésienne, le maréchal Hadi Tjahjanto. Lors d'une visite sur les lieux, M. Tjahjanto a précisé que l'île de Galang pourrait être choisie pour y placer un hôpital provisoire pour les malades du Covid-19 en raison de la présence de plusieurs bâtiments restant sur le site. Les bâtiments déjà existant, sur l'île située à quelque 50 kilomètres de l'aéroport international de Hang Nadim, ont toujours accès à l'eau et à l'électricité. Le haut responsable militaire a expliqué qu'un hôpital sur place serait équipé de chambres d'isolement et fonctionnerait également comme un centre de quarantaine pouvant accueillir un millier de patients. De son côté, le ministre des Travaux publics et du Logement, Basuki Hadimuljono, a affirmé que l’aménagement du site pourrait être achevé en un mois. En début de semaine, l’Indonésie a confirmé ses deux premiers cas d'infection au coronavirus. Il s'agit notamment d'une femme de 64 ans et de sa fille de 31 ans. Jeudi 5 mars, l'hôpital Persahabatan de Jakarta avait admis 31 patients pour observation à la suite de leur contact avec les deux personnes infectées.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.