21/06/2018 20:44
Le ministère indonésien des Transports a décidé mercredi 20 juin de suspendre toute activité des navires de croisière sur le lac Toba afin de mener à bien les opérations de recherche des personnes portées disparues après le naufrage d’un ferry dans ce lac volcanique ce lundi 18 juin.

>>Naufrage en Indonésie: le bilan passe à 180 disparus
 

Des secouristes indonésiens sur le lac Toba à la recherche des victimes du naufrage du KM Sinar Bangun, survenu le 18 juin. Photo : VNA/CVN


Selon le ministre indonésien des Transports, Budi Karya Sumadi, cette suspension a reçu l'aval de 40 agences et opérateurs des cinq quais du lac Toba que sont Ambarita, Ajibata, Simanindo, Muara et Tigaras. La suspension devrait durer sept jours. Pendant ce temps, tous les navires de croisière feront l’objet de contrôles de sécurité, seuls les embarcations validées seront autorisées à reprendre leurs activités.

Le ministère des Transports et la société de transport fluvial PT ASDP (Persero) ont préparé deux grands ferrys au service des passages sur le lac. S’agissant des recherches des victimes du naufrage du bateau KM Sinar Bangun, le gouvernement indonésien a mobilisé environ 400 secouristes. Cependant, les opérations rencontrent des difficultés en raison de mauvaises conditions météorologiques et de la profondeur du lac Toba (de 300 à 500 mètres), selon Muhammad Syaugi, chef de l'Agence nationale de recherche et de sauvetage de l'Indonésie (Basarnas).

Jusqu'à 192 passagers pourraient être portés disparus après le naufrage du KM Sinar Bangun le 18 juin. À ce jour, quatre corps ont été récupérés et 18 survivants secourus. Toutefois, le nombre exact de passagers à bord de l’embarcation en bois d’une capacité de 43 passagers reste inconnu.

Les recherches devraient durer au moins une semaine compte tenu de l’étendue du lac qui remplit le cratère d’un gigantesque volcan. Ce lac, l'un des plus profonds au monde, s’étend sur 1.145 km². Aucune indication claire n'est disponible s'agissant de la raison de l’accident ni sur la présence éventuelle d’étrangers à bord.

Au moment du drame, l’Indonésie, à majorité musulmane célébrait la fin du mois de ramadan. Des millions d’Indonésiens partent en vacances à cette occasion et nombre d’entre eux se rendent au lac Toba.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.