30/12/2019 17:51
L'Indonésie est le plus grand pays musulman du monde. Ces dernières années, le pays a connu une série d'attaques terroristes impliquant des extrémistes religieux. En particulier, dans de nombreux cas, les femmes sont recrutées pour devenir les auteurs de ces actes via internet et médias sociaux.

>>L’Indonésie muscle sa cybersécurité pour contrer l’extrémisme
>>Indonésie, Malaisie et Philippines collaborent dans la lutte contre l’extrémisme
 

Les femmes jouent un rôle important dans l'éducation des enfants et des jeunes. Photo : ABC News/CVN


Préoccupés par les menaces croissantes et sans précédent posées par les conflits, la montée de l'extrémisme violent, les dirigeants de l'ASEAN ont signé en 2017 une déclaration commune sur les femmes, la paix et la sécurité (WPS).

La déclaration encourage les États membres à intégrer l’égalité des sexes dans toutes les initiatives et stratégies de prévention des conflits et à garantir la pleine participation des femmes aux processus de paix.

Il y a près d'une décennie, le Conseil de sécurité des Nations unies a publié la Résolution 1325/2000 sur les femmes, la paix et la sécurité, laquelle appelle à la participation pleine et significative des femmes dans tous les efforts pour maintenir la paix et la sécurité.

Dans le cadre des engagements pris par l'Indonésie en tant que membre de l'ASEAN et des Nations unies, le gouvernement a promulgué un décret sur la protection et l'autonomisation des femmes et des enfants dans les conflits sociaux.

En outre, des initiatives visant à promouvoir le rôle des femmes dans la garantie de la paix sont également mis en œuvre dans le pays musulman. L'une des meilleures pratiques est une initiative de la Fondation Wahid. Cette fondation a initié les "Villages de la paix" pour inculquer les valeurs de Gus Dur, à savoir la tolérance, la démocratie, la diversité, la justice, l'égalité, la paix, le pluralisme et l'amour à travers les femmes dans la communauté.

Dans ces villages de la paix, les femmes jouent un rôle important dans l'éducation des enfants et des jeunes, et elles communiquent également avec leurs maris et la communauté au sujet de ces valeurs.

Pour permettre à ces villages de la paix de survivre et de progresser, la fondation a commencé par l'autonomisation  économique des femmes. Dans neuf villages pilotes à l'ouest, au centre et à l'est de Java, les femmes sont formées pour fonder des micros et petites entrepreneuses afin qu'elles soient économiquement indépendantes et ne puissent pas être facilement influencées par les extrémistes.

Elles ont également apprises les valeurs humaines fondamentales afin de pouvoir les diffuser dans leurs familles et leur communauté.

Les villages de la paix montrent que les femmes peuvent jouer un rôle puissant dans la prévention de l'extrémisme violent et dans la promotion de la paix et de l'égalité.


VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants

Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh Le Têt arrive dans quelques jours. Si vous cherchez le lieu idéal pour le fêter, pensez à la région autour du lac de retenue de Hoà Binh. Vous ne serez pas déçus !