20/07/2018 08:38
Un volcan indonésien considéré comme "l'enfant" du Krakatoa, dont l'explosion avait fait 36.000 morts en 1883 dans le pays, est entré en éruption jeudi 19 juillet, crachant un panache de fumée et déversant de la lave le long de ses flancs.

>>L'Indonésie s’emploie à réduire le taux de pauvreté
>>Indonésie: l'aéroport international de Bali fermé pour cause d'éruption volcanique
 

La lave s'échappe du volcan Anak Krakatau, considéré comme "l'enfant" du Krakatoa, le 19 juillet, sur une île du Centre de l'Indonésie.
Photo: AFP/VNA/CVN


Anak Krakatau, une petite île volcanique qui vu le jour un demi-siècle après l'éruption meurtrière du Krakatoa, avait commencé à gronder ces dernières semaines, crachant de son cratère des cendres et des roches de feu.

Krakatau, archipel du détroit de la Sonde entre Java et Sumatra (Centre), est inhabité mais reste une escale touristique populaire.

L'Agence géologique d'Indonésie n'a pas relevé le niveau d'alerte sur l'île. Toutefois, une zone d'un kilomètre autour du sommet du volcan est interdite d'accès.

L'explosion du volcan Krakatoa, au XIXe siècle, est considérée comme la plus importante jamais observée: le jet de cendres et fumée, jusqu'à 20.000 mètres d'altitude, avait plongé la région dans une nuit totale. L'éruption avait provoqué un tsunami dont les vagues ont fait le tour du monde.

L'Indonésie est située sur le "cercle de feu" du Pacifique, où l'activité volcanique et sismique est très élevée.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.