05/05/2021 22:57
>>L’Indonésie et la R. de Corée signent l’accord de partenariat économique global
>>L'Indonésie prévoit d'exclure les articles "sensibles" des lignes tarifaires du RCEP

L'Indonésie a vu son Produit intérieur brut (PIB) reculer de 0,74% au premier trimestre 2021, marquant un quatrième trimestre consécutif de contraction, a annoncé mercredi 5 mai le bureau indonésien des statistiques. Le première économie d'Asie du Sud-Est peine à sortir de la récession dans laquelle elle est entrée l'an dernier sous l'effet de la pandémie de COVID-19, après un recul de son PIB de 2,07% sur l'ensemble de 2020. "C'est toujours négatif, mais c'est bien mieux qu'au cours des trimestres précédents ce qui montre que le mouvement vers la reprise est sur la bonne voie", a indiqué le chef du bureau des statistiques Suhariyanto au cours d'un briefing. L'activité au premier trimestre montre une amélioration par rapport au quatrième trimestre 2020 (-2,19%) mais la contraction de début 2021 est un peu plus importante que celle attendue par les économistes. Les secteurs du transport et du tourisme ont été particulièrement affectés alors que le pays a imposé des restrictions aux déplacements et a fermé ses portes aux touristes étrangers depuis avril de l'an dernier. Des millions d'Indonésiens ont été licenciés ou mis au chômage partiel dans le pays de près de 270 millions d'habitants. Le gouvernement mise sur campagne de vaccination massive, avec l'aide notamment de la Chine, pour redresser son économie mais les livraisons de doses ont ralenti. Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé en avril de 0,5 point sa prévision de croissance pour l'Indonésie cette année à 4,4%. La Banque centrale d'Indonésie est plus optimiste avec une fourchette de 4,1% à 5,1% de croissance.
 
APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong

Quang Ninh se rouvre aux touristes La province de Quang Ninh, qui n’a enregistré aucun nouveau cas de transmission locale du COVID-19 depuis plus d'un mois a décidé de relancer son tourisme.