09/08/2018 10:27
Le bilan du violent séisme qui a frappé dimanche 5 août l'île de Lombok, dans le Sud de l'Indonésie, est monté à 164 morts, tandis 156.000 personnes ont été déplacées à la suite des immenses dégâts matériels, ont annoncé jeudi 9 août les autorités locales.
À l'extérieur d'un hôpital sur l'île indonésienne de Lombok, après un séisme de magnitude 7, le 5 août. Photo: AFP/VNA/CVN


"Le bilan a augmenté à 164 morts, au moins 1.400 personnes ont été gravement blessées et 156.000 ont été déplacées", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. Un précédent bilan provisoire faisait état de 131 morts.

À la suite du tremblement de terre de magnitude 6,9 survenu dimanche 5 août, des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées ou détruites, selon les autorités qui s'attendent à ce que le bilan des victimes augmente encore, dans la mesure où les équipes de secours continuent de déblayer les décombres à l'aide d'excavateurs.

Des villageois apeurés ont abandonné leurs maisons pour se réfugier sous des tentes ou abris bâchés aménagés le long des routes ou dans des rizières sous la chaleur tropicale de l'archipel d'Asie du Sud-Est.

Certains campements manquent de nourriture pour les personnes qui y sont temporairement hébergées, tandis que d'autres déplacés souffrent de traumatismes psychologiques consécutifs à ce deuxième séisme en une semaine. 

Un premier tremblement de terre le 29 juillet avait fait au moins 17 morts sur l'île volcanique prisée des touristes pour ses plages et ses sentiers de randonnées apporter de l'aide aux sinistrés, mais les équipes de secours éprouvent des difficultés à atteindre certaines zones en raison de routes endommagées par le séisme dans le Nord et l'Est de Lombok, territoires les plus proches de l'épicentre -- loin des quartiers touristiques.

"Nous attendons toujours des retours sur la situation dans certaines des zones les plus affectées dans le nord de l'île, mais il est déjà clair que le séisme de dimanche a été particulièrement destructeur", a déclaré le directeur de l'équipe de la Croix Rouge à Lombok, Christopher Rassi, dans un communiqué. Selon lui, 75% des maisons sont endommagées dans certains villages dans l'Est et le Nord de Lombok.

AFP/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.