04/06/2014 00:15
L’Armée indonésienne se modernise, mais ce n’est pas la course aux armements, a affirmé le ministre indonésien de la Défense, Purnomo Yusgiantoro.


Cette déclaration du ministre indonésien de la Défense s’inscrit dans le cadre du contexte où la tension autour des litiges sur la souveraineté en Mer Orientale et la revendication par la Chine de la «ligne des neuf tronçons» changent l’environnement de sécurité en Asie du Sud-Est et dopent les dépenses consacrées à la défense.

En 2014, l’Indonésie a versé 7,3 milliards de dollars, soit moins d’un pour cent de son PIB, dans la défense nationale. Photo : AFP/VNA/CVN


Prenant la parole au Dialogue Shangri-La à Singapour, le 1er juin, le ministre Yusgiantoro a souligné que la tension en Mer Orientale préoccupait profondément les pays régionaux dont l’Indonésie.

L’Indonésie, qui se trouve en queue de peloton par rapport aux autres pays de la région en matière de capacité de défense nationale, a augmenté ses dépenses dans la défense. La Chine n'est pas en ligne de mire, mais l’Indonésie veut moderniser ses forces armées pour s’assurer une puissance de défense minimale d'ici à 2020.

En 2014, l’Indonésie a versé 7,3 milliards de dollars, soit moins d’un pour cent de son PIB, dans la défense nationale. Ces dernières années, ce pays a signé de nombreux contrats d’achat d'armements dont tanks, canons, missiles, chasseurs, hélicoptères, sous-marins….

Le ministre indonésien a souligné que son pays s’intéresse particulièrement à la revendication par la Chine sur la "ligne des neuf tronçons" qui englobe une partie d'une zone maritime riche en pétrole dans le secteur de Natuna.

Le général d’armée Moeldoko, commandant des forces armées indonésiennes, a fait savoir que l’armée indonésienne a intensifié sa présence dans cette zone, proche de la Mer Orientale.

L’armée indonésienne renforce ses capacités de défense et d’attaque pour mieux défendre sa souveraineté. C’est aussi un des objectifs de la manœuvre de grande envergure de l’armée indonésienne qui se tient du 1er au 5 juin à Asembagus, dans la province de Java oriental et à Bali, dans l’océan Indien.

VNA/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.